Apple fait son mea culpa et revient sur l'EPEAT

Je veux mon EPEAT ! 89

La semaine dernière, on apprenait qu’Apple avait choisi de se passer de la notation EPEAT (Electronic Products Environmental Assessment Tool). Cette dernière définit un ensemble de critères écologiques sur lesquels des villes et des états américains se basent pour leurs achats informatiques. San Francisco avait d’ailleurs annoncé dans la foulée qu’elle se passerait des produits de la pomme. La firme fait du coup machine arrière.

MacBook Pro Retina

 Le MacBook Pro Retina est maintenant certifié EPEAT Gold

Apple est donc revenue sur son abandon de la norme EPEAT. Dans une lettre publiée par vice-président de l’ingénierie, Bob Mansfield, la firme « reconnaît son erreur » et annonce que toutes les machines certifiées présentent à nouveau le logo. Mansfield indique cependant que les Mac vont beaucoup plus loin que la notation EPEAT et qu’Apple est leader dans la construction de machines « responsables ».

Et de rappeler qu’elle a été la première à retirer certains matériaux toxiques et/ou non recyclables de ses produits tels que les agents ignifugés bromés (BFR) et les PVC. Plus globalement, le constructeur indique se passer des plastiques autant que possible et qu’il a été le premier à préciser les émissions de gaz à effet de serre de ses produits en tenant compte du « cycle de vie complet », et donc de sa construction. L’intégralité des machines irait en outre plus loin que la norme Energy Star 5.2.

Apple souhaiterait que la norme IEEE 1680.1, sur laquelle est basée la notation EPEAT, soit bien meilleure. Mansfield ajoute que la relation avec l’organisme du même nom s’est améliorée à travers ces évènements. On trouve d’ailleurs sur le site officiel de l’EPEAT une lettre de son PDG Robert Frisbee qui se dit « très heureux » du retour d’Apple. Il reconnaît cependant que de nombreuses questions restent en suspend, notamment la prise en charge de certains critères qui ne sont pour l’instant pas comptabilisés dans la notation.

Quoi qu’il en soit, un changement aussi rapide de cap de la part d’Apple pointe vers un manque de réflexion vers les éventuelles conséquences. Annoncer que des produits vont beaucoup plus loin que des normes est une chose, mais faire valider des achats par des structures aussi importantes que des villes et gouvernements en est une autre. Nous rappelions ainsi la semaine dernière que le gouvernement américain exige que 95 % de ses ordinateurs et portables soient certifiés par l'EPEAT.

macbook pro retina epeat

Le rabibochage avec l’EPEAT pourrait donc avoir été principalement motivé par des raisons purement commerciales. L’une des conséquences, comme le souligne MacGeneration, est d’ailleurs que le nouveau MacBook Pro Retina arbore fièrement le logo « Gold » de l’EPEAT dans ses caractéristiques, le plus haut niveau de notation.

Reste à voir maintenant de quelle manière l’organisme compte revoir sa notation. En s’appuyant trop sur les initiatives d’Apple, les machines frappées de la pomme pourraient se retrouver nettement avantagées.

Publiée le 16/07/2012 à 11:30
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité