Court-circuité, le Conseil national du numérique remet en jeu son mandat

Redressement productif 42

Dans un communiqué publié hier dans la soirée, les membres du Conseil national du numérique ont indiqué qu'ils présentaient leurs mandats au président de la République, à l’exception de Gilles Babinet. Cette décision a été annoncée quelques heures seulement après la nomination officielle de Jean-Baptiste Soufron au poste de secrétaire général du CNN. Une nomination surprise, décidée par le fait du prince à Bercy, alors que le CNN poursuivait ses entretiens pour trouver un remplaçant à Benoit Tabaka...

 

« Les membres du CNNum ont décidé de remettre leur mandat à la disposition du Président de la République et du gouvernement ». C’est par cette phrase retenue que fut annoncée hier la mise en retrait de 17 des personnalités composant cet organe consultatif mis en place l’année dernière sous l’impulsion du président Sarkozy. Seul Gilles Babinet n’y est pas associé, ce dernier ayant récemment été nommé « Digital Champion » de la France auprès de l’Union européenne par Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Économie numérique.

 

Un peu plus tôt dans la journée, cette dernière avait justement officialisé la nomination d’un de ses proches conseillers, Jean-Baptiste Soufron, au poste de Secrétaire Général du CNN. Un emploi vacant depuis le départ de Benoît Tabaka chez Google France, en mai dernier. Seulement, comme l’explique La Tribune, les membres du CNN ont été quelque peu interloqués de se voir imposer ce choix. D'autant plus que ce parachutage a été pris en dépit du règlement intérieur de l’institution, qui prévoit que cette désignation est opérée par le président du CNN et ses vice-présidents.

 

pellerin tweet

Question d'indépendance 

Et les membres ne cachent que difficilement la corrélation entre ces deux événements. D’entrée, le communiqué officiel précise que le CNN « a pris connaissance » de la récente nomination de Jean-Baptiste Soufron. Il rappelle ensuite que « depuis sa création, de nombreux rapports et avis ont été émis en toute indépendance ». Et il semblerait que ce soit la remise en question de cette valeur qui ait conduit la quasi-totalité des membres du CNN à remettre leur mandat dans la balance.

 

tweet voisin cnnum 

Nicolas Voisin, membre du CNN et fondateur d'Owni

 

Du côté du ministère, la nouvelle ne semblait pas si mauvaise que ça. « Il est plus facile de reconfigurer le CNN s'il n'y a plus les membres actuels », a-t-on affirmé à nos confrères de La Tribune. Ces derniers ajoutent d'ailleurs que le ministère pourrait ainsi procéder à une nouvelle reconfiguration du CNN, potentiellement avec certains des membres quasi-démissionnaires. 

 

tweet cnnum

Gisueppe de Martino, membre du CNN et secrétaire général de Dailymotion

Par Xavier Berne Publiée le 06/07/2012 à 10:05
Publicité