S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Orange compte sur les départs à la retraite pour diminuer ses effectifs

Les Tribulations d’Orange (Road)

Alors que Bouygues Télécom et SFR comptent pousser des centaines d'employés vers la porte d'ici à l'année prochaine, qu'en est-il d'Orange ? Présent à l'université d'été des syndicats CFE-CGC/UNSA du 3 et 4 juillet, Stéphane Richard, le PDG de la société, a tenté de rassurer ses employés, tout en concédant que les effectifs diminueront dans les années à venir, ce qui était de toute façon déjà le cas avant l'arrivée de Free Mobile.


Les différences entre Orange et ses deux concurrents

Contrairement à Bouygues Télécom et SFR, Orange est loin d'être dépendant de sa filiale mobile française. Très puissante dans le secteur fixe en France et dans certains pays européens, la société est aussi un acteur important dans le mobile en Europe et en Afrique. Son activilité mobile en France ne représente ainsi qu'un quart de son chiffre d'affaires, ceci malgré sa position de n°1. Rajoutez à cela son partenariat avec Free Mobile qui devrait lui rapporter entre 1 et 2 milliards d'euros d'ici ces prochaines années et le fait qu'une énorme partie des employés d'Orange ont le statut de fonctionnaires, et vous comprenez pourquoi selon Stéphane Richard, « la problématique est très différente » pour Orange par rapport à SFR et Bouygues Télécom.


Conformément aux informations que nous avions glanées en avril dernier, Stéphane Richard confirme que les départs à la retraite, très importants chez Orange, serviront à l'opérateur à mieux gérer son effectif. « Nous avons 2, 3 ou 4 ans devant nous (...) pour nous adapter à une équation démographique qui permettra des départs à la retraite » a ainsi affirmé le PDG d'Orange, précisant que ces départs ne seront pas tous remplacés.

Impossible de garder le même effectif

« Ce ne serait pas raisonnable de partir avec l'idée que l'on va garder les mêmes effectifs à l'horizon cinq ans » a-t-il insisté. « Personne ne peut s'engager sur une stabilité des effectifs. » Des propos peu étonnants, sachant que notre source interne à Orange nous expliquait il y a trois mois que « c'est à partir du 1er octobre 2012 que les départs en retraite sont massifs (la Loi sur la retraite les a décalés dans le temps). » Notre source rajoutait que « compte tenu des départs massifs d’abonnés, il n’y a pas de licenciements à prévoir, mais un gel des recrutements » est fort probable.


Si des recrutements de jeunes employés pour remplacer les plus anciens seront réalisés dans les prochaines années, il est certain qu'Orange calculera avec soin le nombre de nouvelles arrivées. « Un calibrage des recrutements dans les trois ans qui viennent » a ainsi été annoncé par Stéphane Richard.


Pour rappel, France Télécom / Orange compte 171 000 salariés dans le monde, dont 105 000 en France. Le nombre d'employés spécialement dédiés au secteur mobile n'est pas connu. L'effectif d'Orange France est 10 fois supérieur à celui de SFR et Bouygues Télécom.

Source : AFP
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 04/07/2012 à 18:07

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;