Streaming audio : Beats (HTC) rachète MOG

Du mobile au service, en passant par le casque 27

La rumeur court depuis plus de trois mois, elle a enfin été confirmée officiellement. Beats, connu pour ses fameux casques et écouteurs, et racheté en partie par le fabricant de smartphones taiwanais HTC en août dernier, a ainsi mis la main sur MOG, un concurrent de Spotify, Rhapsody ou encore Grooveshark aux États-Unis. 

Beats MOG

La musique au coeur de la stratégie de HTC ?

Après Beats l'an passé, HTC met donc la main sur un service de streaming audio assez connu outre-Atlantique. Si l'acquisition de MOG a été réalisée par Beats Electronics, il serait très étonnant que HTC n'en profite pas. En effet, à l'instar de l'opérateur mobile Orange qui propose des accès Premium à Deezer à ses abonnés, HTC pourrait proposer (par exemple) un an d'abonnement gratuit à MOG pour toute personne achetant l'un de ses mobiles.


Mal en point depuis la fin de l'année dernière, HTC a aujourd'hui bien du mal à lutter contre Apple et Samsung, qui écrasent le marché. Le duo Beats/MOG pourrait ainsi aider les derniers smartphones HTC à trouver plus facilement preneurs, tout du moins aux États-Unis.


MOG


Selon le langage marketing de Beats, son rachat de MOG lui permet d'offrir le meilleur du son de bout en bout. Des écouteurs aux PC en passant par les mobiles et même les voitures, Beats est présent partout. Et à l'instar de Beats, qui est resté indépendant après l'investissement de HTC, MOG restera lui aussi indépendant vis-à-vis de Beats. Aucune conséquence sur les abonnés à ses services n'est donc à prévoir.

Avec un catalogue de 15 millions de titres, MOG est un concurrent sérieux outre-Atlantique et sa mise en avant par Beats voire par HTC pourrait lui permettre d'atteindre des sommets. La somme mise sur la table par Beats pour acquérir MOG le 2 juillet n'a pas été précisée.

Publiée le 04/07/2012 à 18:30
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité