S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

YouTube vers MP3 : le responsable de YouTube-mp3 se rebiffe contre Google

David contre Googliath

À peine un mois après avoir été sommé par Google de cesser ses activités, le responsable du site YouTube-mp3.org contre-attaque. En effet, ce dernier a sollicité les services de deux avocats, et tente de faire infléchir la position de la firme de Mountain View grâce à une pétition en ligne.

youtube-mp3

 

Le 8 juin dernier, Philip Matesanz recevait un courrier d’un avocat de Google (PDF), lequel l’informait que son site de conversion de liens de vidéos YouTube en fichiers MP3 ne respectait pas les conditions d’utilisation de la célèbre plateforme. On lui demandait alors de bien vouloir cesser ses activités dans un délai de sept jours. Dans la foulée, plusieurs autres sites de ce style indiquaient avoir également reçu des menaces similaires. Depuis, certains ont cédé aux pression du géant de l’internet, limitant leurs services ou fermant carrément leurs portes.

 

Ce n'est pas le cas du responsable de YouTube-mp3, qui ne veut pas baisser les bras. Dans un message en date du 4 juillet, jour symbole de l’indépendance des États-Unis, Philip Matesanz a effectué une actualisation de sa situation, qui ressemble fort à une contre-attaque. Se présentant comme un jeune étudiant en informatique de 21 ans, ce dernier a annoncé avoir engagé deux avocats allemands, à qui il a demandé d’étudier le litige qui l’opposait à Google.

 

Ainsi, d’après les deux études de cas réalisées par ses défenseurs, Philip Matesanz clame que son site ne viole en rien les conditions d’utilisation de YouTube. Pour prouver de sa bonne foi, les deux documents en question ont été mis en ligne sur cette même page (et sont donc disponibles ici et ici). On peut ainsi lire que Christian Solmecke juge « non fondée » la requête émise par Google. Pour Philipp C. Redlich, « tant que YouTube n’aura pas mis en place des moyens de protection technique permettant de prévenir efficacement le téléchargement de contenus diffusés en streaming ou de conditionner l’accès de la plateforme à l’acceptation des conditions d’utilisation (...), YouTube ne peut pas interdire youtube-mp3.org pour des raisons de concurrence déloyale ».

 

pétition google youtube-mp3

 

Outre cette expertise juridique, Philip Matesanz veut aussi s’appuyer sur l’opinion publique, puisqu’il a lancé une pétition en ligne. Intitulée « Google Inc., YouTube LLC : Autorisez les outils d'enregistrement tiers pour YouTube », cette sollicitation entend faire infléchir les positions de la firme de Mountain View. Déplorant l'attitude peu coopérative de Google, le responsable de YouTube-mp3 demande avant tout à son interlocuteur « de rompre le silence et de participer à une discussion ouverte et juste avec l'intention de trouver une solution qui réponde aux besoins des utilisateurs ». 

 

Ayant déjà recueilli plus de 275 000 signatures, Philip Matesanz a indiqué à nos confrères de TorrentFreak que le début de cette opération était très encourageant. Le jeune garçon attend désormais de dépasser le million de soutiens pour aller déposer par lui même cette pétition chez Google. 

Publiée le 04/07/2012 à 11:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;