S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Nexus 7 : Google et ASUS n'ont mis que quatre mois à réaliser la tablette

Quand on a de bonnes bases, ça aide

La Nexus 7, la première tablette de Google, a été annoncée la semaine dernière lors de la Google I/O. Depuis lors, la firme de Moutain View explique au travers des médias américains que son développement n'a pris que quatre mois, que des choix ont été fait pour respecter un cahier des charges précis et surtout dicté par un tarif : 199 $. La société explique aussi comment ASUS a été retenu pour réaliser ce projet.

Nexus 7 Google

 

Le Taiwanais avait dévoilé un projet en début d'année lors du CES : l'Eee Pad Memo 370T. Cette dernière co-présentée par NVIDIA avait un objectif : montrer qu'il est possible de réaliser une tablette de qualité pour 249 $. Cependant, ce n'est pas cette présentation qui semble avoir attiré Google. En effet, on peut lire chez nos confrères d'Engadget que ce sont plus les Transformer et Transformer Prime, des ardoises avec une station d'accueil détachable, qui ont fait le travail : « Nous avons adoré ce qu'ASUS a fait avec la Transformer Prime et les autres terminaux. Nous les avons approchés pour savoir s'ils souhaitaient travailler avec nous. Ils nous ont alors montré quelques prototypes d'ardoises de 7 pouces, nous n'avions donc pas besoin d'aller chercher ailleurs ».

Démarrage du projet fin février seulement et un cahier des charges précis

Alors qu'Eric Schmidt, président du conseil d'administration, avait déclaré fin décembre qu'un projet de tablette devait arriver dans les six mois suivants, il n'a vraiment démarré que fin février pour les équipes d'ASUS et de Google. Ce dernier a mis à disposition « un bâtiment entier et a accueilli trente ingénieurs du Taiwanais pour réaliser cette Nexus » , indique Patrick Brady, le responsable de l'ingénierie des partenaires d'Android.

 

Du côté du cahier des charges, la Nexus 7 se devait d'avoir une dalle IPS et une définition en 720p, mais ce sont deux points précis qui ont mis le plus de pression précise Brady : le poids ne devait pas dépasser 350 grammes et l'épaisseur 11 mm, « La tablette devant bien se tenir dans la main » ajoute-t-il en substance.

Un tarif de 199 $ qui force à se limiter et d'autres projets à venir ?

Mais une autre constante est venue modifier certains éléments présents ou non au sein de la tablette : son prix. En effet, depuis le départ Google souhaitait avoir une ardoise numérique pour répondre à la Kindle Fire d'Amazon qui est vendue outre-Atlantique à 199 $. Le concept était donc « une tablette à bas cout, pas d'entrée de gamme, c'est un modèle de référence, c'est une Nexus » ajoute Brady.

 

C'est ainsi que le capteur photo / vidéo à l'arrière n'a pas été retenu, alors qu'ASUS en embarquait un dans sa MeMo 370T. La firme de Mountain View s'explique à nouveau concernant ce choix, en indiquant qu'une tablette de 7 pouces est avant tout un terminal portable, et que l'intégration de ce type d'élément prend plus de sens sur une ardoise de 10 pouces. De plus, les utilisateurs préfèrent en avoir un en façade plutôt qu'à l'arrière. Un choix qui nous semble étrange, nous aurions tendance à penser l'inverse, mais qui permet tout de même de réaliser de la vidéo-conférence.

 

Cependant Brady évoque un dernier point qui laisse penser qu'une suite pourrait avoir lieu à cette Nexus 7. En effet, le responsable indique que c'est « un premier produit dans la gamme tablette », reste à savoir si comme pour les smartphones, Google va en lancer plusieurs. Seul le temps nous le dira.

Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Google+

Publiée le 04/07/2012 à 10:10

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;