[PCi Labs] Accelero Hybrid d'Arctic : le watercooling tout-en-un pour GPU

Un GPU à la flotte c'est priceless 19

En mai dernier, nous avons annoncé l'arrivée imminente du nouveau Accelero Hybrid d'Arctic. Ce système de watercooling tout-en-un pour les cartes graphiques est une réelle nouveauté dans ce domaine. En effet, jusqu'à maintenant, ce type de refroidissement était exclusivement réservé aux processeurs. En attendant de l'analyser sur une GeForce GTX 680 d'ASUS, un petit tour d'horizon s'impose.

À la réception, nous avons été quelque peu surpris, dans le bon sens du terme, par le conditionnement de cet Accelero Hybrid. Contrairement aux autres ventirads du constructeur qui prennent place dans une simple boîte en plastique, cette fois, on a droit à un véritable carton. À l'INtérieur, on notera que les protections sont nettement renforcées. Un changement qui peut paraitre minime pour certains, mais qui est toujours bon à souligner

Arctic Accelero HybridArctic Accelero Hybrid

Une fois le déballage effectué, on découvre une plaque en plastique qui maintient la coque et son ventilateur, de nombreux dissipateurs individuels en aluminium, ainsi qu'un tube de pâte thermique MX-4 qui contient seulement quatre grammes. Quant au dissipateur principal et son ventilateur de 120 mm, ils sont parfaitement calés dans une seconde boite en carton. Bien évidemment, de la documentation est incluse afin d'expliquer les différentes étapes du montage, ainsi que les accessoires (vis, support de fixation, pads thermiques...).

Ce système est donc similaire à celui que l'on trouve du côté des processeurs, il regroupe le waterblock, la pompe, les tuyaux, le dissipateur et son ventilateur. De plus, une coque équipée d'un ventilateur est présente afin d'assurer le refroidissement des composants prenant place sur le PCB (puces mémoires, étage d'alimentation...). Avant toute chose, sachez que ce refroidissement a été fabriqué par Asetek, une société très réputée dans ce domaine.

Une conception soignée pour ce premier watercooling tout-en-un pour GPU

Le carter en plastique noir recouvre le waterblock, et donc la carte graphique. Il mesure 243 x 112 x 44,2 mm, pour un poids de 363 grammes sur la balance. De prime abord, l'épaisseur du plastique est suffisante pour assurer une bonne rigidité.

Arctic Accelero Hybrid Arctic Accelero Hybrid

À l'extrémité, un ventilateur de 80 mm de type « PWM » assure l'évacuation de l'air chaud dégagé par l'étage d'alimentation. Sa vitesse de rotation est comprise entre 900 et 2000 tpm. D'après le constructeur, en 12 V, son débit d'air est de 13,1 CFM, pour une nuisance sonore de 0,3 Sone.

L'étage d'alimentation profite du flux d'air du ventilateur de 80 mm

Ce système semble INtéressant, car pour rappel, l'un des points faibles de certains Accelero de la marque, vient justement de l'incapacité à refroidir l'étage d'alimentation de la carte graphique lorsque le GPU est fortement sollicité. Cependant, l'air chaud ne sera pas totalement évacué en dehors du boîtier, puisqu'il y a diverses ouvertures de part et d'autre de la coque.

La conception du waterblock est relativement classique, ses dimensions sont de 68 x 68 x 27 mm. Ce dernier dispose d'une base en cuivre, dont la surface n'est pas parfaitement lisse. En effet, les stries de l'usinage sont bien visibles. La pâte thermique devrait combler ces imperfections, toutefois, une surface sans défaut aurait été visuellement plus agréable.

Arctic Accelero Hybrid Arctic Accelero Hybrid

Comme tous les watercooling tout-en-un, le waterblock est directement relié au dissipateur de 120 mm via deux tuyaux (longueur : 400 mm) qui sont directement assemblés d'usine. En ce qui concerne ce dissipateur, ses dimensions sont de 152 x 118 x 27 mm. Il n'y a aucune véritable différence avec les modèles que l'on trouve au sein des kits dédiés aux processeurs. Bien entendu, les nombreuses ailettes sont en aluminium. Sachez que le poids de l'ensemble waterblock et dissipateur n'excède pas les 600 grammes sur la balance.

L'évacuation de l'air chaud du dissipateur est pris en charge par un ventilateur d'un diamètre de 120 mm, là aussi, de type « PWM ». Sachez qu'il s'agit du modèle F12 de la marque, fonctionnant dans une plage comprise entre 400 et 1350 tpm. En 12 V, Arctic évoque une nuisance sonore de 0,3 Sone et un débit d'air de 74 CFM.

Un fonctionnement « PWM », mais aussi en 7 et 12 V pour les deux ventilateurs

Les deux ventilateurs sont reliés ensemble via un adaptateur. Ensuite, il suffit de brancher directement le câble d'alimentation au connecteur « PWM » de la carte graphique. Néanmoins, si vous souhaitez que la vitesse de rotation soit fixe, il sera possible d'opter pour l'adaptateur régulant la tension à 7 ou 12 V, en fonction de ses besoins. Il sera utile d'étudier la différence sur les performances et les nuisances sonores entre ces différentes tensions de fonctionnement.

Arctic Accelero Hybrid Arctic Accelero Hybrid

 

Terminons cette présentation avec la liste des GPU compatibles que vous retrouverez ci-dessous. Dans l'ensemble, les dernières cartes graphiques de chez AMD et NVIDIA sont de la partie, hormis les récentes Radeon HD 7950 et HD 7970. En effet, pour ces deux modèles, il faut s'orienter vers l'Accelero Hybrid 7970, qui dispose d'un waterblock spécifique.

  • AMD : HD 4850, 4870, 4890, 5830, 5850, 5870, 6770, 6790, 6850, 6870, 6950, 6970, 7850 et HD 7870
  • NVIDIA : GeForce GT 520, GTX 460 (SE), 465, 470, 480, 560 (SE et Ti), 570, 580, 670 et la GeForce 680

Ce concept nous semble très sympathique, mais pas le tarif de 144 €, qui risque d'être un véritable frein pour de nombreux potentiels acheteurs. En comparaison, un système de watercooling tout-en-un (120 mm) pour CPU se trouve dans les 60 € en moyenne, comme le H60 de Corsair, par exemple. Alors certes, le système d'Arctic est légèrement plus complet, mais nul doute que l'effet de nouveauté a un impact non négligeable sur le prix. Tout comme c'était le cas pour les premiers modèles destinés pour les processeurs, il est fort probable que les tarifs diminueront lorsque ce type de système de refroidissement se sera démocratisé. Et donc, lorsqu'il y aura une véritable concurrence dans ce secteur.

En attendant, il sera tout de même INtéressant de voir si les performances en valent vraiment la chandelle, la réponse très bientôt.

Publiée le 12/07/2012 à 14:20
Julien Arrachart

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité