S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Métro / RER à Paris : SFR proposera de la 3G cette année, de la 4G en 2014

Parfait pour... consulter les horaires des trains en retard ?

Comme prévu, SFR vient d'annoncer la signature d'un accord avec la RATP afin de déployer de la 3G ainsi que de la 4G dans le métro et le RER parisien. La mise en place se fera en deux étapes avec la 3G dans quelques mois, suivie par la 4G l'année suivante. Une manière de répondre à la récente annonce de GOWEX qui souhaite propose du Wi-Fi gratuit sur le réseau de la RATP ?

RapidShare

 

Notez que ce n'est pas une première puisque dans les années 2000, la régie de transport avait déjà signé des accords avec les opérateurs de l'époque pour le déploiement d'un réseau 2G au sein de ses infrastructures.

 

D'un côté, la RATP s'occupera d'installer les équipements dits passifs avec par exemple les antennes, tandis que c'est l'opérateur au carré rouge qui se chargera du reste de la mise en place. Le premier lancement aura lieu dès la rentrée 2012 avec deux stations parmi les plus grosses du réseau : Châtelet et Gare de Lyon. Cela comprend aussi bien les quais, les gares, les différentes salles ainsi que les trains.

 

L'année prochaine, ce sera une grande majorité des stations des lignes A et B du RER, ainsi que l'intégralité de celles de la ligne 1 du métro (La Défense - Chateau de Vincennes). Il faudra attendre 2014 pour que les 170 principales stations soient équipées en 3G ou en 4G. En 2015, le déploiement devrait être terminé avec l'intégralité du réseau sous couverture SFR.

 

Pour rappel, en novembre de l'année dernière, la  Régie Autonome des Transports Parisiens avait déjà annoncé qu'elle était à la recherche d'un opérateur afin de proposer une couverture 3G (et donc 4G visiblement) aux millions d'abonnés qu'elle fait transiter chaque jour. Contrairement à ce que l'on pouvait supposer à l'époque, aucune exclusivité ne semble être de la partie et les autres opérateurs ne devraient donc pas forcément rester sur le côté, à voir maintenant s'ils vont prendre le train en marche... ou pas.

 

De plus, d'après nos confrères de La Tribune qui ont visiblement pu s'entretenir avec un des trois autres opérateurs, il s'agit d'« un schéma ouvert avec un co-investissement, pas très attractif économiquement ». En effet, si un autre devait signer avec la RATP, il devrait alors payer une partie des fonds déjà investis. Reste maintenant à voir si Bouygues Telecom, Free Mobile ou encore Orange qui disposent d'une licence nationale se jetteront dans l'aventure.

 

Quoi qu'il en soit, aucune information supplémentaire n'a filtré, que ce soit du côté du montant de la transaction ou bien des conditions d'utilisations pour les clients SFR. Sachez enfin que l'ARCEP ne semble pas encore avoir réagi à cette annonce.

Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Google+

Publiée le 02/07/2012 à 13:37

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;