S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Buffalo nous présente ses produits Wi-Fi 802.11ac avec des débits de 1,3 Gbps

C'est l'histoire du 802.11n qui recommence : des produits... mais pas de norme

La semaine dernière, Buffalo nous a conviés à une conférence de presse afin de nous présenter sa nouvelle gamme de produits exploitant la norme Wi-Fi 802.11ac que nous avions évoquée en début d'année. Au menu nous avions donc un routeur (WZR-D1800H) et une passerelle (WLI-H4-D1300qui sont tous les deux capables de tenir des débits pouvant atteindre 1300 Mbps. Si sur le papier cela semble alléchant, dans la pratique certains obstacles sont de la partie avec, par exemple, une norme qui n'existe toujours pas en version finale.

Pour rappel, le Wi-Fi 802.11n permet actuellement de monter jusqu'à taux de transferts de 450 Mbps en théorie, soit quasiment deux fois moins qu'un port réseau gigabit. La prochaine révision 802.11ac permet donc de dépasser, là aussi en théorie, ce dernier avec des débits pouvant atteindre 1300 Mbps en utilisant la bande de fréquence de 5 GHz. Buffalo semble d'ailleurs confiant et pense que dans la pratique les résultats devraient être assez proches.

 

Buffalo conference Wi-Fi 802.11acBuffalo conference Wi-Fi 802.11ac

Wi-Fi 802.11ac : la norme n'a pas encore été ratifiée par la Wi-Fi Alliance

Il n'en reste pas moins que, comme la norme 802.11n à son époque, la norme 802.11ac souffre actuellement d'un souci assez important : elle n'a pas encore été ratifiée par le consortium en charge de son développement, la Wi-Fi Alliance. Pour autant, plusieurs fabricants dont Broadcomm, Qualcomm ou encore Marvell par exemple proposent d'ores et déjà des puces qui l'exploitent.

 

Interrogé par nos soins, Buffalo nous a précisé que, en théorie, rien ne devrait s'opposer à ce que des contrôleurs de différentes marques communiquent ensemble. Une hypothèse qu'il conviendra bien évidemment de vérifier dans la pratique, mais espérons vivement que ce soit réellement le cas sinon cela pourrait rapidement devenir problématique. Les représentants de Buffalo pensent savoir que la norme Wi-Fi 802.11ac sera ratifiée au cours de l'année prochaine.

Deux puces dans les boîtiers Buffalo : une pour le Wi-Fi 802.11n et une pour le 802.11ac 

Quoi qu'il en soit, pour ses produits la marque à décidé de faire confiance à Broadcomm et intègre sa puce BCM4360 au sein de son routeur WZR-D1800H et de sa passerelle WLI-H4-D1300. Le premier permet de dispatcher une connexion internet sur ses quatre ports réseau gigabit, ainsi que via le Wi-Fi, tandis que le second récupère un signal Wi-Fi (802.11ac ou 802.11n et plus ancien) qu'il diffuse sur ses quatre ports réseaux.

 

Dans les deux cas, six antennes sont directement placées à l'intérieur du boîtier, trois en réception et trois en émission. Pour assurer une rétrocompatibilité avec le Wi-Fi 802.11n (ainsi que les normes antérieures), le constructeur a été contraint d'ajouter un second contrôleur à ses deux produits. En effet, les actuelles puces de chez Broadcomm ne gèrent que le Wi-Fi 802.11ac, un problème qui devrait être réglé dans la prochaine génération de puces attendue pour la fin de l'année. Buffalo en profitera alors pour mettre à jour ses produits.

 

Les deux normes peuvent être utilisées de manière INdépendante (l'une est sur la bande des 5 GHz et l'autre sur 2,4 GHz) et peuvent donc se cumuler entre elles sur le routeur pour obtenir une bande passante théorique de 1750 Mbps, mais via deux flux différents. La passerelle ne semble pas bénéficier du même traitement.

 

Buffalo conference Wi-Fi 802.11ac Buffalo conference Wi-Fi 802.11ac Buffalo conference Wi-Fi 802.11ac

Le routeur WZR-D1800H à gauche et la passerelle WLI-H4-D1300 à droite

 

Comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessus, le design des deux produits est assez proche (les châssis sont identiques). Le routeur propose en plus un port USB 2.0 qui peut servir à connecter une imprimante ou bien un périphérique de stockage. Caché sur le dessous, un petit mémo permet de retrouver facilement le SSID et les identifiants par défaut du réseau Wi-Fi, ainsi que ceux de l'interface d'administration. Libre à vous de les changer si vous ne désirez pas que tout le monde puisse les consulter facilement via cette petite languette.

 

Buffalo conference Wi-Fi 802.11ac Buffalo conference Wi-Fi 802.11ac Buffalo conference Wi-Fi 802.11ac

 

Bien évidemment, nous y retrouvons diverses fonctionnalités du fabricant avec, par exemple, l'AOSS (AirStation One-Touch Secure System) qui permet à des périphériques compatibles de s'identifier automatiquement : la Wii et de nombreux produits SONY par exemple. Nous y retrouvons également le WPS (Wi-Fi Protected Setup), un système d'identification pour vos contacts de passage (via un sous réseau isolé) et un contrôle parental par liste blanche, mais sans mise à jour automatique. Le WDS (Wireless Distributioin System) n'est par contre pas de la partie.

 

Buffalo conference Wi-Fi 802.11ac 

Un firmware DD-WRT, des clés USB Wi-Fi 802.11ac... mais pour plus tard

Côté firmware, les deux produits ne sont pas livrés avec une mouture du célèbre DD-WRT cette fois-ci, c'est bien dommage. Les prochaines versions devraient par contre pouvoir en profiter, comme c'est généralement le cas sur les produits Buffalo disponible ces dernierers années. En effet, le constructeur est l'un des partenaires de cette communauté et il n'hésite généralement pas à en faire profiter ses clients. Quoi qu'il en soit, cela ne devrait pas en empêcher certains de proposer un portage malgré tout.

 

Sachez enfin que, pour l'instant, ce sont les deux seuls produits estampillés Wi-Fi 802.11ac qui sont disponibles chez Buffalo. Des clés USB (probablement 3.0) suivront prochainement, lorsqu'une nouvelle génération de puce plus petite sera disponible. En effet, les modèles actuels sont relativement imposants et tiendraient difficilement dans une clé USB...

 

buffalo WZR-D1800H

 

Côté tarif, il faut compter 159,89 € pour la passerelle WLI-H4-D1300 avec ses quatre ports réseau gigabit, contre 189,90 € pour le routeur WZR-D1800H, qui sont d'ores et déjà disponibles. Notez qu'un pack comprenant les deux produits est également proposé pour 339,90 €.

Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Google+

Publiée le 03/07/2012 à 15:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;