S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

RIM annonce le départ de 5000 employés et repousse BlackBerry 10

Et les bonnes nouvelles, c'est pour quand ?

En proie à de mauvaises ventes et donc à de piètres résultats financiers depuis deux ans maintenant, le Canadien RIM, fabricant des smartphones BlackBerry, vient de confirmer son communiqué publié le mois dernier ainsi que les rumeurs du moment : les résultats de son dernier trimestre fiscal ont été catastrophiques, et 5000 licenciements sont programmés. Cela représente environ 30 % de son effectif total...


Un chiffre d'affaires en chute libre

Les bons résultats de Samsung, Apple ou encore ZTE et Huawei dans le secteur des smartphones font des dégâts non négligeables du côté de la concurrence. Nokia et HTC souffrent ainsi terriblement et RIM ne peut plus reculer une échéance qui paraissait inévitable depuis plusieurs trimestres.


Il faut dire que la firme basée en Ontario (Canada) vient de voir son chiffre d'affaires s'effondrer de 33 % en trois mois et de 43 % en un an, avec 2,8 milliards de $, pour des pertes nettes de 518 millions de $. Pire encore, RIM vient d'annoncer que ses BlackBerry 10 ne verront pas le jour fin 2012, mais début 2013... Un retard qui n'arrangera donc pas les finances de la société.

Des ventes en baisse de 45 %

Côté ventes, RIM précise avoir écoulé 7,8 millions de BlackBerry et seulement 260 000 tablettes PlayBook. Il y a tout juste six mois, RIM annonçait un chiffre d'affaires de 5,2 milliards de $, en hausse d'1 milliard de $ en trois mois, un bénéfice de 265 millions de $, certes en très forte baisse, et les ventes de 14,1 millions de BlackBerry.


En quelques mois, RIM a donc vu ses ventes de BlackBerry s'effondrer de 45 %, son chiffre d'affaires reculer de 46 %, et son bilan passer du vert au rouge de façon alarmante. Le délai supplémentaire pour les BlackBerry 10 n'arrange pas la situation qui plus est. 

 

Voir RIM licencier massivement n'est donc pas surprenant. Les premiers à avoir quitté leurs postes ont été les deux co-présidents Jim Balsillie et Mike Lazaridis, les fondateurs de RIM. Les deux dirigeants ont été remplacés en janvier dernier par Thorsten Heins, le directeur général de la firme, tout en gardant une présence au sein de la société.

 

RIM recrute chez Verizon

Le fabricant de smartphones a aussi annoncé hier le recrutement de Steve Zipperstein, ex-conseillé général chez Verizon Wireless, opérateur mobile le plus important aux USA avec près de 110 millions d'abonnés. Steve Zipperstein occupe désormais le poste de directeur des affaires juridiques de la société.


Enfin, RIM précise que les 5000 employés qui devront plier bagages devraient tous avoir quitté le navire d'ici la fin de son année fiscale 2013, soit au début de l'année prochaine pour la société.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 29/06/2012 à 14:56

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;