Google assure que Motorola Mobility gardera son indépendance

Motorola ne veut pas se faire razr 10
Rachetée à prix d’or par Google, Motorola Mobility ne sera pas utilisée uniquement pour ses milliers de brevets. Google a d’ailleurs précisé la semaine dernière que Motorola restera indépendant et n’intègrera pas Google comme la plupart de ses acquisitions. Lors de sa réunion annuelle des actionnaires, Patrick Pichette, le directeur financier de Google, a ainsi insisté sur les différences entre Motorola et Google et sur le fait de ne pas intégrer le premier au second.

motorola droid x

Pas d'intégration complète

« Il est important qu'il (Motorola, ndlr) reste sur son propre champ de bataille » a ainsi affirmé Patrick Pichette. « Nous n’intégrons pas Motorola à Google, nous nous assurons qu’il a tout ce qu'il lui faut pour réussir dans son propre domaine. Vous ne devriez pas vous attendre à une intégration complète des deux sociétés » a-t-il résumé.

Pour Google, ces propos ont aussi pour intérêt de rassurer à la fois les employés et les autorités de la concurrence. Ces dernières, qu’elles soient aux USA, en Europe ou en Chine, ont toutes accepté le rachat de Motorola par Google. Certaines conditions, acceptées par Google, ont cependant été imposées.

La Chine a notamment imposé à Google de laisser Android gratuit et ouvert pendant encore cinq ans minimum. Le régulateur américain a pour sa part assuré qu’il vérifierait que Google n’exploite pas Motorola afin d’obtenir un avantage déloyal dans le marché des smartphones.

Les ambitions de Google pour Motorola

Selon les dirigeants de Google, l’acquisition de Motorola pour plus de 12 milliards de $ (un record pour Google) est le fruit d’une vision à long terme. Motorola n’a donc pas été racheté uniquement pour ses 17 000 brevets, si importants dans la guerre des brevets logiciels qui se tient actuellement.

Mais que prépare Google pour les smartphones de Motorola ? La société n’a pas été des plus explicites sur le sujet. Le géant du Web s’est ainsi contenté d’affirmer que Motorola disposait d’actifs « fantastiques » et qu’il avait besoin de nouvelles priorités afin d’avancer. La stratégie de Motorola, huitième constructeur mondial de téléphones, pourrait donc changer à l’avenir.
Publiée le 26/06/2012 à 17:52 - Source : Market Watch
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité