Spotify serait la source de revenus la plus importante après iTunes

Pour les labels, pas pour les artistes 19
Deuxième source de revenus pour les grandes majors en Europe derrière iTunes depuis déjà plusieurs mois, Spotify aurait réalisé une performance similaire, mais dans le monde entier. Selon Business Insider, l’écart entre Spotify et iTunes reste cependant très important aujourd'hui.

une spotify

L'énorme succès des offres de streaming

Avec 3,2 milliards de dollars versés aux labels l’an passé, iTunes d’Apple reste toujours et de très loin la principale source de revenus pour le secteur musical. Néanmoins, la consommation de musique en streaming croît très fortement, que ce soit en Europe ou en Amérique du Nord.

Le bilan du premier trimestre 2012 pour la France a ainsi conforté ce constat, avec une très forte progression des abonnements à des offres de streaming (+46,2 %), tandis que le téléchargement direct a affiché une croissance moindre (+27,8 %). Au final, le téléchargement a représenté en France que 53 % des ventes, contre 39 % pour le streaming payant et gratuit.

Des dizaines de millions d'utilisateurs mensuels

Cette situation en France s’est aussi constatée dans d’autres pays, et voir Spotify en deuxième position n’est guère étonnant. Selon AppData, 23,2 millions de personnes ont utilisé l’application Spotify lors des 30 derniers jours, et 6,2 millions en font de même chaque jour.

Fort de plus de trois millions d’abonnés payants et d’une croissance trimestrielle de 500 000 nouveaux abonnés, Spotify a le vent en poupe. Pour Sean Parker (créateur de Napster), qui a investi très tôt dans Spotify (ainsi que Facebook), si la croissance du service suédois garde son rythme actuel, il doublera iTunes en valeur d’ici 2014.

Quid des labels indépendants et des artistes ?

Néanmoins, si les grandes majors s’y retrouvent certainement, est-ce aussi le cas pour les labels indépendants, au pouvoir de négociation bien inférieur ? Au regard de notre actualité du 5 juin sur les revenus générés pour chaque titre écouté – 0,005 $ contre 0,028 sur Zune – les gains sont probablement différents selon si l’on est puissant ou non. Quant aux artistes, là encore, tous ne sont pas logés à la même enseigne. Certains ne touchent ainsi strictement rien sur les ventes sur internet et les services de streaming.
Publiée le 26/06/2012 à 14:38
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité