S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Hadopi : après les faux emails, les faux SMS

Arnaques, crimes et botanique

La Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet vient d'avertir qu'une vague de faux SMS avertissant les internautes d'un soi-disant téléchargement illégal. Le SMS a pour particularité de demander à l'internaute de contacter un numéro de téléphone surtaxé.

hadopi faux mail faux site vrai arnaque
Faux site créé l'an passé visant les internautes français

« La Haute Autorité rappelle aux internautes que, dans le cadre de la procédure de réponse graduée, l’Hadopi contacte les abonnés uniquement par courrier électronique ou par courrier postal » note l'Hadopi. Cette dernière rajoute que seul le juge peut imposer une amende, ceci au titre de la négligence caractérisée qui plus est. En aucun cas l'Hadopi ne peut donc forcer un abonné à payer pour un téléchargement, et encore moins par SMS.

Les victimes de tels messages peuvent déposer plainte ou contacter l’Hadopi au 09 69 32 90 90 ou en écrivant à Hadopi - Commission de protection des droits, 4, rue du Texel, 75014 Paris.

Ce type de faux message n'est pas une première. L'an passé, certains internautes avaient eu la drôle de surprise de recevoir un email très mal rédigé de la part de l'Hadopi. Afin de savoir ce que la Haute Autorité vous reprochait, il fallait cliquer sur un lien ressemblant au site officiel et demandant d'envoyer un SMS afin d'accéder au dossier. Une technique de phishing qui peut tromper un internaute peu habitué à ce type d'arnaque. Les premiers faux emails ont fait leur apparition en 2010.
Source : Hadopi
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 25/06/2012 à 18:31

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;