L'UFC dénonce un site ayant fait payer les résultats des législatives

Il a bon dos, ce bon vieux Minitel 101
L’UFC-Que Choisir a annoncé aujourd’hui avoir reçu plusieurs sollicitations d’abonnés à Orange, surpris d’avoir eu à payer pour la consultation des résultats des élections législatives sur Internet. Alors qu’ils pensaient avoir affaire à un site traditionnel, gratuit, Candidat-elections.com profitait d'un procédé en voie d'extinction pour leur facturer l’accès à ses pages 86 centimes d’euros par minute. Une somme directement prélevée sur leur facture Orange.

candidats-legislatives 

86 centimes d’euro la minute pour des informations gratuites ailleurs

Comme l’explique l’association de consommateurs, les abonnés Orange qui se sont rendus sur Candidat-elections.com pouvaient solliciter l’accès aux résultats des élections, après avoir cliqué sur un bouton « Consulter ». À partir de ce moment, le temps passé sur les pages en question était chronométré, et facturé 0,86 € par minute. Un peu cher quand on sait que l’ensemble des résultats était publié de la même manière gratuitement sur d’autres sites, comme celui de l’Assemblée nationale ou du ministère de l’Intérieur...

candidats-elections.com cc UFC 
Capture d'écran UFC-Que Choisir.

Problème selon l’UFC : aucune « confirmation claire du paiement ni de compteur affiché sur l’écran » n’a permis à ces internautes d’avoir clairement connaissance du prix facturé par le site. Le tarif de cet accès était pourtant indiqué, mais « en caractères minuscules, de manière à ce qu’un maximum d’internautes ne le voient pas et poursuivent leur chemin sans penser une seconde que chaque minute passée sur ce site leur sera facturée » (voir capture ci-dessus). Contrairement aux transactions effectuées traditionnellement sur Internet, il n’était pas demandé de paiement en ligne, la somme étant prélevée en même temps que le reste des communications, d’où la surprise de nombreux abonnés lorsqu’ils ont reçu leur facture Orange.

L' « Option Minitel », un privilège des abonnés Orange

Sur cette dernière, apparaissait en effet une ligne « Option Minitel » ou « Service Minitel », où figurait le montant relatif à leur session sur Candidat-elections.com. Ce procédé n’est toutefois pas nouveau : en octobre 2008, nous expliquions dans ces colonnes que l’UFC-Que Choisir avait déjà reçu des plaintes d’abonnés Orange se plaignant de voir fleurir dans le détail de leurs communications des frais relatifs au Minitel, quand bien même ceux-ci n’en avaient plus. 

Orange Minitel
Capture d'écran de l'assistance Orange.

En réalité, l’association de consommateurs explique qu’il s’agit d’un procédé propre à l'opérateur historique, qui propose aux administrateurs de sites Web de faire payer l’accès à certains de leurs contenus. Orange a également des intérêts dans ce type de services, puisque la société conserve un pourcentage de commission sur les sommes débitées. Proposée depuis l'époque du bas débit, cette solution avait été utilisée par de nombreux sites peu scrupuleux. S'étaient ainsi développés des sites « déguisés en sites de l'Administration (graphismes similaires, couleurs proches) », lesquels facturaient alors « des services par ailleurs proposés gratuitement sur les sites officiels », tels que les allocations familiales ou les impôts.   

C’est toutefois l’une des dernières fois que l’UFC déplore ce type de procédé commercial, puisque « comme tous les services Minitel, celui-ci s’arrêtera définitivement le 30 juin » (voir notre article : Le Minitel sera bien débranché le 30 juin 2012). « On ne le regrettera pas », tranche l’association.
Par Xavier Berne Publiée le 21/06/2012 à 16:53
Publicité