Apple envisagerait la suppression de son réseau social Ping

Mais c'est affr... Ah non 55
Lors du lancement d’iTunes 10, Apple a dévoilé la plateforme sociale Ping. Cette dernière était destinée au partage des goûts musicaux, une sorte de Facebook avec une orientation... et des capacités limitées. Car Ping ne savait pas faire grand-chose et ne proposait en particulier rien de mieux, surtout comparé à un MySpace. Une rumeur voudrait toutefois que Ping disparaisse avec la prochaine version majeure d’iTunes.

itunes ping

Ping n’a pas rencontré le succès et fait partie des échecs d’Apple, au même titre que MobileMe avant sa métamorphose en iCloud. La firme de Cupertino songerait donc à supprimer une fonctionnalité qui encombre finalement plus qu’autre chose son iTunes. Ce dernier se verrait octroyer une évolution majeure à l’automne prochain, logiquement une version 11.

Pour l’instant, Ping est présent dans l’actuelle mouture d’iTunes (10.6.3) et est toujours dans la bêta d’iOS 6 distribuée depuis lundi soir aux développeurs. All Things Digital, qui rapporte cette fin proche, rappelle que durant l’interview récente de Tim Cook, le PDG avait envisagé la suppression de Ping, conscient qu’il était très peu utilisé. La question serait du coup de savoir si Ping disparaîtra tout simplement ou sera remplacé par un autre outil de partage.

L’automne serait donc une période de forts changements pour Apple : un nouvel iPhone, iOS 6, une importante mise à jour pour Mountain Lion avec l’intégration de Facebook et un nouvel iTunes. Notez que ce dernier devrait être particulièrement important, tant il concentre des fonctionnalités et des services. Beaucoup attendent notamment qu’Apple révise en profondeur l’interface et donne un coup de fouet aux performances.
Publiée le 13/06/2012 à 11:03 - Source : ATD
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité