S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Chez Aurélie Filippetti aussi, le cinéma explose ses entrées

65>17>1

Juan Branco, l’ancien collaborateur de campagne d’Aurélie Filippetti, a donc dévoilé les documents de synthèse en vue de la présidentielle. Une première qui décrit toute l’architecture du dispositif, de Hadopi à la copie privée, en passant par l’audiovisuel, les futures taxes pour financer le secteur, etc. Un autre élément a été dévoilé, c'est celui des organisations entendues par le pôle culture de la députée de Moselle. Nous nous sommes amusés à comptabiliser les entités et à classer tout ce beau monde par catégorie. Résultat des courses...  

Chez Mediapart, Juan Branco a spécialement raconté comment une partie du secteur de l'audiovisuel avait promis à la future ministre de lever le pied sur Hadopi pendant la campagne. Alors qu'un « shadow pôle culture » doublait Filippetti en préparation d'une tribune très musclée publiée dans les colonnes du Monde, sous la signature de François Hollande... De son côté Owni révélait un peu plus tôt l'existence d'une note directement envoyée au candidat PS par le cabinet de Jack Lang à l’Assemblée nationale. Les métadonnées attribuaient sa paternité à un lobby de l’industrie cinématographique.



Mais revenons au document de synthèse publié chez Mediapart, car un élément intéressant a été un peu délaissé. C’est la liste de l’ensemble des auditions de la future ministre de la Culture. On la retrouve dans ce fichier, p.22, annexe 1 « liste des personnes auditionnées par le pôle au 7 mars 2012 » (voir ci-dessus).

Nous avons glané les données de ce PDF pour les réintroduire dans une feuille de calcul XLS. Nous avons ensuite classé par nom, puis comptabilisé les présences par secteur (audiovisuel, presse, radio, musée/patrimoine, juriste, théâtre, livre, bibliothèque, nouvelle technologie, recherche et université, « multicarte », consommation, internaute et État au sens large).

liste auditions aurelie filippetti liste auditions aurelie filippetti liste auditions aurelie filippetti liste auditions aurelie filippetti

Audiovisuel 65, UFC 1, LQDN 1

Résultat des courses ? C’est indéniablement l’univers de l’audiovisuel et du cinéma qui écrase tous les autres secteurs. Quelque 65 groupes ou personnes ont été entendus par la future ministre de la Culture. Loin derrière, on comptabilise la musique (17), le livre (14) et la presse (10). Une seule personne représente l’univers du théâtre, mais, en réalité, il ne faut pas oublier les syndicats embrassant le secteur, auditionnés dans la partie « multisectorielle». Par contre, l’UFC-Que Choisir a bien été la seule association de consommateurs à avoir été entendue. Tout comme la Quadrature du Net, seule organisation représentant les libertés numériques.

tableau auditions aurélie filippetti

Ces chiffres ne traduisent cependant pas le volume exact des auditions puisque, renseignement pris, des entités ont été entendues plusieurs fois, parfois même lors de réunion regroupant plusieurs acteurs. La sèche addition donne cependant une dominante générale largement en faveur du cinéma et de la télévision. On appréciera particulièrement l’audition de Pierre Lescure, aujourd’hui à la tête de la mission sur le futur Acte 2 de l’exception culturelle. Ajoutons celle du CNC… Ou encore du cabinet Equancy & Co, lequel avait publié une étude sur les effets du piratage sur l’économie qui avait été prise sous le bras par Christine Albanel en justification d’Hadopi. Présentée à l’Assemblée, cette fameuse étude avait cependant été décapitée sur Internet.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 11/06/2012 à 17:05

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;