S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

HTC peine à remonter la pente et revoit à la baisse ses prévisions

HTC cherche Hero

Alors qu’il était en 2009 et 2010 le fabricant de smartphones le plus dynamique avec Apple en terme de ventes, HTC vit une période difficile ces derniers temps. Et la remontée est bien difficile. Le Taiwanais a en effet revu à la baisse ses prévisions pour le deuxième trimestre. De 105 milliards de $ taiwanais de chiffre d’affaires, HTC table désormais sur 91 milliards (2,43 milliards d’euros), soit 27 % de moins que le deuxième trimestre 2011.

HTC DEsire C
Le HTC Desire C.

HTC n'est plus Desire, c'est une Legend

Les temps des succès planétaires des HTC Legend, Desire et Hero sont-ils derrière la firme asiatique ? Nous n’en sommes pas encore là, mais à l’heure où Samsung et Apple écrasent le marché, HTC évolue aujourd’hui plutôt dans la cour des fabricants à la peine, à l’instar de Nokia, RIM, LG et Sony.

Les résultats financiers du 1er trimestre 2012 annoncés en avril dernier avaient ainsi été particulièrement catastrophiques. Avec seulement 67,79 milliards de NT$ de chiffre d’affaires, soit 1,74 milliard d’euros, HTC avait réalisé la performance d’afficher une chute de 50 % en à peine six mois.

La société comptait redresser la barre en dépassant les 100 milliards de NT$ au deuxième trimestre 2012, mais il n’en sera rien. HTC a ainsi revu à la baisse toutes ses prévisions, que ce soit son chiffre d’affaires ou encore sa marge opérationnelle (de 11 à 9 %). Seule sa marge brute est conforme à ses prévisions initiales (27 %).

Un flot de mauvaises nouvelles

HTC précise que ses prévisions à la baisse sont liées à plusieurs données négatives. Tout d’abord, les ventes en Europe ont été inférieures à celles escomptées. Ensuite, aux USA, ses deux smartphones HTC Evo 4G LTE et HTC One X ont dû être décalés de deux semaines après un procès perdu face à Apple, et près de 30 smartphones HTC pourraient être bannis des États-Unis au final. Enfin, la firme a inclus une charge ponctuelle de 2,6 milliards de NT$ (70 millions d’euros) afin de faciliter le dédouanement de certains smartphones expédiés l’an passé.


Ce flot de mauvaises nouvelles devrait avoir un impact non négligeable sur ses bénéfices. Rappelons ainsi que lors du premier trimestre 2012, HTC a vu son bénéfice opérationnel se diviser par quatre en six mois, passant de 20,18 Mds de NT$ (518 millions d’euros) à 5,10 Mds de NT$ (131 millions d’euros).
Source : Reuters
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 06/06/2012 à 17:32

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;