S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Google enchaîne les acquisitions : Quickoffice et Meebo

Toujours plus de tentacules

Google a réalisé deux acquisitions importantes en ce début de semaine. Il a ainsi mis la main aujourd’hui (mardi) sur Quickoffice, application bien connue permettant de lire, éditer et créer des documents Microsoft Office sur de nombreuses plateformes mobiles. La veille, Google a aussi croqué Meebo, une société ayant développé divers outils sociaux et de communications.

Quickoffice sur une tablette Android.

Google veut devenir le roi de la bureautique sur mobile

Très utilisé sur les smartphones et tablettes Android, iOS ou encore Symbian, Quickoffice est un outil incontournable pour toute personne souhaitant lire, créer et éditer des documents Office, que ce soit des fichiers Word, Excel ou PowerPoint.

Disponible en version gratuite pour la lecture, la version pro, payante, est indispensable si l’on souhaite éditer les fichiers et ainsi exploiter l’intégralité du logiciel. Ce dernier est de plus traduit en français, allemand, italien, espagnol, japonais et en « chinois simplifié ».

La somme mise sur la table par Google n’a pas été dévoilée, et il n’a pas été précisé si seule la version Android restera disponible. Google aurait toutefois intérêt à garder Quickoffice sur iOS et Symbian tant son interopérabilité peut être un atout. Il sera intéressant de vérifier si son concurrent Polaris Office, très populaire sur Android, sera évincé par la nouvelle acquisition de Google.

Présentation de la Meebo Bar, qui a influencé bien d'autres barres d'outils

Messagerie web et bar d'outils au rendez-vous

Concernant Meebo, cette société implantée sur le Web depuis 7 ans a développé plusieurs outils. Le premier a été d’offrir aux internautes une application web permettant d’unifier tous leurs comptes de messagerie instantanée (ICQ, AIM, Windows Live Messenger, Yahoo! Messenger, Facebook chat, Google Talk, Jabber, etc.).

Meebo est aussi et surtout à l’origine de la Meebo Bar. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une barre d’outils (toolbar) en bas du navigateur qui permet de partager sur les réseaux sociaux, d’afficher des notifications ainsi que des publicités.

Meebo serait utilisé par des dizaines de millions d’utilisateurs rien qu’aux États-Unis. Selon All Things Digital, Google a proposé 100 millions de $ pour croquer cette société, qui pourrait lui permettre d’améliorer notamment Google+. Cette somme n’a cependant pas été officialisée.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 06/06/2012 à 00:52

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;