IPv6 Launch Day : le protocole activé demain par des acteurs cruciaux

Cette fois, ça y est 75
ipv6L’année dernière, un test très important a été mis en place par plusieurs grands noms de l’Internet pour activer le protocole IPv6 sur leurs sites pendant 24 heures. De cette journée, des conclusions ont été tirées et elles permettent cette année de lancer officiellement le protocole sur les rails.

C’est ainsi que dès demain, des fournisseurs d’accès, équipementiers réseau et sociétés web activeront définitivement l’IPv6. Il s’agit très clairement d’une étape très importante car la fin de l’IPv4 est prévue depuis bien longtemps et aucune opération d’une telle envergure n’avait encore été donnée. De quoi sans doute initier un mouvement qui sera graduellement suivi par d’autres acteurs.

Bien entendu, diffuser les communications en IPv6 ne signifiera pas que l’IPv4 est abandonné pour autant. Les sites qui diffuseront en IPv6 garderont leurs communications classiques, ne serait-ce que pour des raisons évidentes de compatibilités. Car l’une des principales barrières à l’adoption d’IPv6 réside dans le nombre d’utilisateurs qui peuvent réellement l’utiliser.

Pour la grande majorité d’entre eux, le protocole est un concept abscons et les différentes sociétés impliquées dans la transition vont devoir travailler à la transparence du changement. Par exemple, Windows XP doit impérativement être équipé du Service Pack 2, mais il faut encore que le protocole soit activé. À partir de Vista, IPv6 est pleinement intégré et prêt à l’emploi. Côté Apple, IPv6 est présent depuis au moins Tiger (10.4), ce qui ne devrait pas causer trop de difficultés. Enfin, les distributions Linux en sont équipées depuis de nombreuses années pour la plupart.

Les enjeux de l’iPv6 sont nombreux car le protocole autorise un nombre d’adresses de très loin supérieur à celui de l’IPv4. Ce dernier code l’adresse IP sur 32 bits, ce qui autorise un maximum théorique d’environ 4,3 milliards. Une réserve désormais arrivée à saturation mais que compensent certaines mécanismes et quelques « poches » distribuant des adresses au compte-goutte. L’IPv6, lui, code l’IP sur 128 bits, ce qui permet en théorie d’attribuer une quantité virtuellement illimitée d’adresses à chaque personne.

Notez que pour l'instant, tout reste à faire ou presque puisque Google estime à moins de 0,7 % la part d'IPv6 dans le trafic mondial.

Voici pour information les listes des participants initiaux :

FAI :
  • AT&T
  • Comcast
  • Free Telecom
  • Internode
  • KDDI
  • Time Warner Cable
  • XS4ALL
Équipementiers :
  • Cisco
  • D-Link
Sociétés web :
  • Facebook
  • Google
  • Microsoft Bing
  • Yahoo
Publiée le 05/06/2012 à 11:52 - Source : IPv6
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité