S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Internet : plus de 23 millions d'abonnés, la fibre toujours au ralenti

Internet bientôt dans tous les foyers

Après le bilan de la téléphonie mobile en France du premier trimestre 2012, l’ARCEP vient de publier un bilan similaire pour les lignes fixes. Si du côté du très haut débit, la croissance reste toujours aussi misérable, il est à noter que pour la première fois, l’ADSL a représenté la totalité de la croissance du haut débit. Cela signifie que Numericable n’a attiré aucun abonné câblé lors de cette période. Une situation qui devrait perdurer dès lors que l’offre minimale sera de 100 Mbps chez l’opérateur à partir du 11 juin prochain.

Lignes fixes France T1 2012 ARCEP

Avec 283 000 abonnés supplémentaires en trois mois, le secteur de l’ADSL se porte toujours à merveille, pour un total de 21,285 millions d’abonnés. A contrario, le très haut débit, avec 51 000 nouveaux abonnés, progresse toujours au rythme d’une limace tirant une enclume.

Au total, le très haut débit compte tout de même 715 000 abonnés, soit 3 % de tous les foyers abonnés à Internet. Parmi ces 51 000 abonnés supplémentaires dans le très haut débit, le FTTH a attiré 22 000 inscrits, tandis que les autres abonnements, le FTTLA de Numericable principalement, ont recruté 29 000 foyers.

Au final, le marché français a cru de 334 000 abonnés internet en trois mois, et d’1,31 million d’abonnés en un an. Il s’agit de la plus faible croissance annuelle de très nombreuses années, ce qui prouve que le marché français se rapproche de la maturité. L’an dernier, 464 000 abonnés s’étaient rajoutés au compteur au premier trimestre, soit 130 000 de plus que cette année.

Lignes fixes France T1 2012 ARCEP

Selon les données de l’ARCEP, la France compte au 31 mars 1,58 million de logements éligibles au FTTH, ceci pour à peine 220 000 abonnements. Le taux de conversion est donc de 13,92 %. Un pourcentage supérieur à celui des trimestres précédents, mais toujours trop faibles pour que l’Hexagone devienne un exemple en Europe et dans le monde.

En un an, le nombre de logements éligibles au FTTH a tout de même crû de 445 000 unités, en hausse de 39 %. Aujourd’hui, près de la moitié (44,5 %) des logements éligibles au FTTH le sont via des offres mutualisées, soit 704 000 logements précisément. Le taux de conversion d’abonnés n’est cependant que de 3,4 % sur ces immeubles…

Au total, la France compte près de 5,4 millions de logements éligibles au très haut débit toutes technologies confondues, dont 4,4 millions de foyers FTTLA. « À la fin du 1er trimestre 2012, environ 6 514 km de génie civil (essentiellement des fourreaux souterrains) sont loués à France Télécom par les opérateurs alternatifs pour des déploiements de fibre optique FttH ou FttLA, soit une augmentation de 98 % en un an (3290 km au 31 mars 2011) » résume l’Autorité de régulation des télécoms.

Lignes fixes France T1 2012 ARCEP

Enfin, concernant l’ADSL, le dégroupage continue de progresser fortement, avec 342 000 lignes supplémentaires, dont 391 000 lignes dégroupées totalement de plus et donc 49 000 lignes dégroupées partiellement de moins. 10,283 millions de foyers en France sont dégroupés, soit près de la moitié des abonnements ADSL.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 04/06/2012 à 17:45

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;