S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Malgré sa victoire contre TF1, le salarié anti Hadopi envisage l’appel

Quelle liberté d'opinion pour le salarié ?

Le Conseil de Prud'hommes de Boulogne Billancourt a donc condamné TF1 à verser 27 000 euros à cet ex-salarié anti-Hadopi pour « licenciement sans cause réelle et sérieuse ». Nous attendons la publication du jugement, mais Jérôme Bourreau-Guggenheim (JBG) nous a d’ores et déjà confié qu’il envisageait malgré tout l’appel.

hadopi ministère ministre albanel mitterrand

Pourquoi ? JBG avait attaqué plusieurs fronts dans ce dossier. Outre la rupture abusive du contrat de travail, il réclamait 100.000 euros pour violations de ses libertés fondamentales, dont la liberté d’expression et celle du droit à la vie privée. Quelles libertés ? C’est le fait pour un salarié de pouvoir exprimer une opinion personnelle dans un courrier privé adressé à « sa » députée, sans que cela puisse rejaillir sur son contrat de travail. C’est justement ce drôle de micmac qui avait conduit TF1 à se débarrasser de son responsable du pôle innovation web. Le mail que JBG avait adressé à Françoise de Panafieu, députée de sa circonscription, avait été transféré au ministère de la Culture puis transmis à nouveau à la chaîne par Christophe Tardieu, chef de cabinet adjoint de Christine Albanel.

Or, le Conseil de Prud’hommes, après avoir conclu au licenciement sans cause réelle et sérieuse, a débouté les parties pour le surplus de leurs demandes, révélait-on vendredi matin. Le verbe « débouter » est lourd de sens. Il signifie que les demandes ont certes été jugées recevables en la forme, mais que les prétentions sont considérées comme infondées. D’où, aujourd’hui les inquiétudes de JBG sur les droits et libertés du salarié. La décision d’appel ne sera cependant prise qu'une fois le jugement publié afin d'en connaître le cheminement intellectuel.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 04/06/2012 à 09:09

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;