S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Un permis à points sur Sina Weibo, un Twitter-like Chinois

N'a pas adulé @pcinpact et @reesmarc, -30 points

Comment civiliser un Twitter-like qui prétend compter 300 millions d'utilisateurs ? Sina Weibo, l'un des principaux réseaux sociaux chinois, a trouvé une solution. Il impose à partir d’aujourd’hui un système de régulation inspiré du permis à point. Au départ, chaque utilisateur possède le maximum de crédit. Au fil des violations définies notamment par l’article 13 de la licence, l’utilisateur est dépossédé de ses points jusqu’à voir son compte annulé.

sina weibo twitter like chine

Pointé par The Nextweb, l'article 13 de la licence Sina Wiebo liste les mesures que les contributeurs s’interdisent de poster ou de faire. Les dispositions sont parfois très floues et concernent la menace à l’unité ou à l’honneur de la nation, la promotion de croyances sataniques ou de superstitions. S’y ajoutent le fait de répandre des rumeurs, de malmener l’ordre social, de détruire la stabilité sociale ou encore de propager des obscénités, d’appeler à des rassemblements ou créer des organisations illicites, etc. L’article 14 ajoute quant à lui que l'interdiction de poster de fausses informations… (version anglaise de la licence)

Un règlement complémentaire décrit ce qu’est une fausse information : ce pourra être une donnée incomplète, des données déformées, des manipulations d’image, une exagération des faits, le fait de présenter comme nouvelles des données en réalité datées, etc. « La critique littéraire est exclue de ces interdictions » accorde, bon prince, l’éditeur du site.

Le respect de ces règles sera mené par un organisme interne, le Conseil Communautaire qui scrute et analyse les signalements effectués par la communauté des utilisateurs avant de procéder au décompte des points. Le crédit de départ est de 80 points, majorés de deux fois 10 points si l’utilisateur fournit sa vraie identité et son numéro de téléphone.

Pour chaque type de violation, les termes du contrat fournissent un barème de points. Une attaque personnelle ou un plagiat ? 5 points débités ! Inversement, d'après Marbridgeconsulting, un compte qui s’abstient à violer le règlement interne pendant deux mois retrouvera la mise initiale des 80 points. La rétroactivité est parfois de plusieurs mois. Elle est par exemple d’un trimestre pour la diffusion de fausses informations...

Selon Techinasia.com, cité par la BBC, la plupart des dispositions de cette régulation n’ont pas été inventées par le réseau social. Elles sont puisées dans le droit Chinois. Mais ce système de permis à point est une vraie nouveauté.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 28/05/2012 à 16:12

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;