S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Pandora bondit en bourse malgré des pertes multipliées par trois

Le roi de la webradio n'est pas mort

La fameuse webradio Pandora, disponible uniquement aux USA depuis quelques années, a dévoilé hier des résultats en demi-teinte. D’un côté, son chiffre d’affaires affiche une hausse de 58 %, et son nombre d’utilisateurs a atteint un nouveau record. De l’autre, la société a vu sa perte nette se multiplier par trois. Malgré ce dernier point, l’action de Pandora réalise un bond entre 15 et 18 % en ce moment même.

Pandora action 24 mai 2012

Des revenus publicitaires en forte hausse

Lancé en bourse en juin denier, Pandora a vu les jours suivants son action grimper à plus de 20 $, avant de s’effondrer sous les 10 $ en septembre, pour remonter et redescendre à près de 8 $ le mois dernier. Depuis, l’action retrouve des couleurs et la publication des derniers résultats de la société a semble-t-il redonné de l’espoir aux investisseurs, ceci malgré les pertes encore registrées par Pandora.

Il faut dire que les points positifs sont nombreux. Son chiffre d’affaires est tout d’abord passé de 51 millions de $ à 80,78 millions, soit une hausse de 58 % en un an. Dans les détails, les revenus publicitaires ont atteint 70,6 millions de $ (+61 %) et les abonnements ont généré 10,2 millions de $ (+38 %).

La radio la plus importante aux USA (hors et en ligne)

Selon Pandora, son nombre d’utilisateurs actifs a été de 51,9 millions (+53 %) par mois lors de son dernier trimestre, pour un total de 3,09 milliards d’heures d’écoutes (+92 %). Au final, Pandora estime capter 5,95 % du marché total de la radio aux USA (+2,84 points en un an), dont 71,7 % du top 20 US des radios sur internet. Un record pour la société qui fait d’elle la radio n°1 en Amérique du Nord.

Pour Pandora, il s’agit surtout d’un argument de poids pour attirer les entreprises voulant vanter leurs produits et services sur son site. Pandora note d’ailleurs que la majorité des 50 annonceurs en lignes les plus importants aux USA ont déjà acheté des publicités sur sa plateforme. « Pandora est le futur de la radio » estime ce dernier.

Des pertes liées aux acquisitions de contenus

L’entreprise a toutefois annoncé des pertes de 20,228 millions de $, contre des pertes de 6,754 millions l’an passé. Les actionnaires ont pourtant accueilli positivement cette nouvelle. La raison est simple, ces pertes sont principalement liées à ses récentes acquisitions de contenus (+26,7 millions de $) et l’augmentation importante de sa division Marketing (+10,5 millions de $). Ces éléments étaient prévus depuis plusieurs mois par les investisseurs, qui tablaient même sur des résultats inférieurs à ceux dévoilés par Pandora.

Mais surtout, le géant de la radio en ligne a publié ses prévisions pour les trimestres suivants, et ils sont particulièrement positifs. Pandora table ainsi sur un chiffre d’affaires compris entre 99 et 101 millions de $ pour le prochain trimestre, et entre 420 et 427 millions de $ sur toute l’année. Des pertes légères sont toujours prévues, mais cela suffit à rassurer certains investisseurs.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 24/05/2012 à 18:38

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;