Mint Linux 13 disponible en deux saveurs : MATE et Cinnamon

Pour ceux qui n'aiment ni GNOME Shell ni Unity 83
Mint est une distribution Linux qui remporte un succès croissant. Basée sur Ubuntu, elle est développée selon deux axes principaux : l’inclusion de codecs et logiciels propriétaires, ainsi que le refus de GNOME Shell et d'Unity. La nouvelle version 13, baptisée Maya, continue sur cette lancée et capitalise sur deux environnements de bureau : MATE et Cinnamon.

mint

Mint 13 est en toute logique basée sur la récente version 12.04 d’Ubuntu. Elle en récupère donc la base ainsi que les composants principaux. Pourtant, comme on peut le voir sur la capture ci-dessus, son interface n’a rien à avoir avec la distribution Linux de Canonical. Et pour cause : l’utilisateur a le choix entre deux environnements de bureau.

Le premier, baptisé MATE, reprend la philosophie de GNOME 2. Il continue là où cet environnement s’était arrêté, tombé en désuétude après le passage de la communauté des développeurs à GNOME 3. MATE, disponible ici en version 1.2, est centralisé avant tout sur la stabilité. Il reprend un code éprouvé et procède par évolutions incrémentielles. Pas de révolution à chaque version donc. Les développeurs de Mint le proposent pour tous ceux qui veulent un bureau classique.

L’autre environnement est Cinnamon, développé directement par l’équipe de Mint. Cinnamon jouit d’une popularité croissante car il est un croisement entre la base de GNOME 3 et les habitudes de GNOME 2. Il était à l’origine un simple travail sur GNOME 3 pour développer l’interface de Mint, mais a sa vie propre désormais.

mint

Cinnamon est bien entendu mis en avant par Mint, mais avec quelques avertissements. La modernité de l’environnement engendre certains soucis, comme une incompatibilité avec certaines cartes graphiques (l’accélération 3D est obligatoire), certains soucis éventuels de stabilité ou encore certaines applications GNOME qui ne pourraient pas fonctionner.

Notons également l’arrivée du MDM, pour MDM Display Manager (acronyme récursif). Basé sur GDM 2.20, il est en charge de nombreux paramètres liés à l’affichage tels que les outils de configuration, la possibilité d’installer des thèmes, l’affichage distant, la sélection de la langue, la connexion au compte utilisateur et autres.

Le thème par défaut de Mint a lui aussi évolué pour devenir plus « léché » :

mint

Mint 13 peut être téléchargée sous plusieurs formes, dont un Live CD. Il faudra choisir comme d’habitude entre les architectures 32 et 64 bits, puis entre les environnements de bureau MATE et Cinnamon. Bien entendu, une fois qu’une version est installée, rien n’empêche les utilisateurs d’installer l’autre environnement. La manipulation passera par Synaptic, les noms des paquets étant « mate-desktop » et « cinnamon ». Notez que les téléchargements peuvent être directs depuis des miroirs ou via BitTorrent.

Nous n’avons pas testé Mint 13 de manière poussée mais son installation s’est révélée particulièrement rapide. L’environnement utilisé, MATE dans notre cas, a fourni rapidement des repères tant il rappelle les nombreuses distributions basées précédemment sur GNOME 2.
Publiée le 24/05/2012 à 17:44 - Source : Mint
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité