À l'heure du bilan, la contestation d’Hadopi est idéologique selon l’UMP

Hadopi, tu l'aimes ou tu l'aimes 14
La députée Michèle Tabarot, présidente de la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale, a été la première à l’UMP à réagir à la mission Lescure.

Dans un communiqué, elle « souhaite que la commission de concertation sur la Hadopi confiée à Pierre Lescure permette à la gauche de prendre enfin conscience du bilan positif de cette autorité ». Un bilan positif qu’a donc déjà dressé l’UMP, un bilan indiscutable qui n’attend plus qu'à s’exposer dans la conscience active de la gauche.

michele tabarot bilan hadopi UMP

Selon la parlementaire, « le Gouvernement doit abandonner la posture idéologique qui consiste à remettre en cause une loi qui, de l’avis des acteurs concernés, fonctionne de manière satisfaisante et a permis une progression remarquable de la consommation légale de biens culturels sur Internet ». Elle fonctionne tellement bien que selon Nicolas Seydoux, « entre le 15 mai et le 15 décembre 2011, aucun film français n’a été téléchargé sur le Web ».

Bref, on vous dit que c’est positif et que toute contestation de la loi et de son bilan est idéologique. Circulez.
Publiée le 24/05/2012 à 15:46
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité