La Hadopi réfute toute démission de sa présidente

Attachée 11
Alors qu’il est beaucoup question de l’avenir de la Hadopi depuis que Fleur Pellerin, la nouvelle ministre déléguée à l’Économie numérique a évoqué un possible calendrier de réforme, nos confrères d’Edition Multimédi@ affirment que la démission de sa présidente serait écartée.

marie françoise marais hadopi

Pour couper court aux rumeurs qui évoquaient une possible démission de la présidente de la Haute autorité, Marie-Françoise Marais, la Hadopi a déclaré à Edition Multimédi@ que « la question de sa démission ne se pose pas ». Contactée par PC INpact, la Haute autorité a confirmé que cela n'était pas à l'ordre du jour.

D'après nos confrères, un membre du collège de la Hadopi a reconnu lors d’une réunion qui s’est tenue ce matin rue de Texel que l'avenir de Mme Marais aurait pu être remis en cause du fait de l’élection de François Hollande. « Sa démission n’est pas à l’ordre du jour mais elle se pose avec le nouveau gouvernement ».

Il n’en demeure pas moins que le mandat de Marie-Françoise Marais court jusqu’en 2016, puisqu’elle a été élue le 8 janvier 2010 pour une durée de six ans. 

Selon nos confrères, la rue de Texel aurait demandé à s’entretenir avec la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti. Cette dernière a d’ailleurs affirmé lundi matin que la Hadopi s’était « réunie la semaine dernière » et avait « déjà commencé à réviser sa ligne stratégique ». La ministre avait alors ajouté que « personne, y compris les membres de cette Haute autorité, ne semblait réellement satisfait du système tel qu’il fonctionnait ».

Par Xavier Berne Publiée le 23/05/2012 à 15:48
Publicité