S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Très haut débit : la Chine surpassera bientôt le Japon

Va falloir apprendre le mandarin

Alors que la Chine est déjà un géant en matière de téléphonie mobile et d’accès internet mobile, le pays le plus peuplé au monde devrait d’ici peu surpasser tous les pays développés en matière de fibre optique, dont le Japon, le leader actuel. Déjà n°1 au monde dans le haut débit avec plus de 150 millions d’abonnés, la Chine dépasse déjà la Corée du Sud et les États-Unis dans le très haut débit. Doubler le Japon n’est qu’une question de trimestres, au pire une poignée d’années.

Tres haut debit Coree Japon Chine France
Taux de pénétration FTTH/FTTB. Données au mois de décembre 2011 (source)

Les pays asiatiques au top du très haut débit

Aujourd’hui, selon le FTTH Council, le Japon domine le secteur du très haut débit avec plus de 22 millions d’abonnés. Suivent la Chine (16,9 millions), la Corée du Sud (10,4 millions), les USA (9,6 millions) et la Russie (4,5 millions). La France, avec 665 000 abonnés au très haut débit, dont seulement 200 000 en FTTH, est ainsi très loin derrière, bien que n°1 en Europe (hors Russie) en nombre.

En taux de pénétration du très haut débit, la Corée du Sud et le Japon dominent largement les débats aujourd’hui avec respectivement 58 % et 42 % pour ces deux pays. Des pourcentages incomparables avec ceux de la Chine, qui n’atteint même pas les 5 %. Ce qui reste malgré tout supérieur à la France (moins de 3 %).

Les ambitions importantes de la Chine

En nombre d’abonnés, la croissance de la Chine est néanmoins impressionnante. Plusieurs dizaines de millions de foyers sont raccordées au FTTH ou au FTTB chaque année. Rien qu’à Shanghai, 2,3 millions de foyers pourront goûter au très haut débit d’ici la fin de l’année 2012, en augmentation d’un million en un an.

Selon notre confrère Les Échos, le succès du très haut débit en Chine s’explique par des investissements massifs ces dernières années. Richard Mack, du cabinet américain CRU, explique ainsi que la Chine a installé près de 30 millions de kilomètres de fibre optique, contre 8 millions pour les États-Unis et 5 millions de kilomètres pour les cinq grands pays européens.

100 millions de foyers raccordés d'ici quelques années

D’ici trois ans, 100 millions de foyers chinois devraient pouvoir souscrire à une offre très haut débit (principalement FTTB), et le mois prochain, les autorités chinoises fixeront un plan pour 2016-2020. Assurément, d’ici huit ans, les ambitions seront largement supérieures à celles fixées pour 2015 lors du précédent plan.

Pendant ce temps-là, le FTTH n’avance pas en France et seules les offres de Numericable tirent l’Hexagone vers le haut. À l’heure actuelle, les Français ne voient pas d’intérêt à passer au très haut débit au regard des services proposés, tandis que les FAI continuent de surfer sur l’ADSL, qui affiche toujours une forte croissance…
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 22/05/2012 à 17:05

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;