Free Mobile se dit prêt à négocier ses tarifs avec les MVNO

L'amour vache 11
Même si la couverture de la population française de Free Mobile dépasse à peine 30 % aujourd’hui, les opérateurs virtuels (MVNO) s’intéressent tout de même au quatrième opérateur. Ses offres dédiées aux MVNO ont cependant déplu à ces derniers, au point de forcer l’ARCEP à ouvrir une procédure en manquement contre Free Mobile, pouvant amener à diverses sanctions. Selon Euro TMT, Free Mobile a affirmé que ses tarifs sont négociables.

Free Mobile MVNO
Avec un abonnement d'accès à 2 € (HT) par client, les MVNO ont du mal à avaler la pilule

Des tarifs qui empêchent toute concurrence

La nouvelle a dû tout autant ravir que surprendre les MVNO. Les tarifs de gros présentés par Free Mobile en février dernier, parfois supérieurs à ses propres forfaits, sont en fait des plafonds d'après Free lui-même. Ces tarifs maximaux sont ainsi négociables et peuvent donc être tirés par le bas, ce qui change nécessairement la donne.

Rappelons qu’en février, peu après la publication des offres dédiées aux MVNO, ces derniers ont été stupéfaits devant les prix de gros proposés par Free Mobile : « Les tarifs publiés hier rendent inopérante toute concurrence des MVNO par rapport aux offres de détail de Free Mobile, vidant ces engagements de toute substance » expliquait à l’époque Alternative Mobile, association regroupant plusieurs MVNO important du pays.

L’association exposait alors un exemple explicite afin de mieux faire comprendre sa logique : « À titre d’illustration, le simple abonnement mensuel d’accès (avant même le paiement des communications) est déjà à 2 euros HT/mois, soit plus cher que l’offre de détail de Free Mobile à 2 euros TTC/mois comprenant 1 heure de communication et 60 sms ! »

L'impact dévastateur de Free Mobile

Face à de telles propositions, les MVNO ont au final estimé que Free voulait les annihiler. Il est vrai que l’offre à 2 € par mois Free Mobile a eu des conséquences importantes dans le prépayé, secteur non négligeable autant pour les opérateurs historiques que les MVNO. Le dernier bilan de l’ARCEP pour le premier trimestre fait ainsi état de 767 000 clients prépayés ayant mis un terme à leur forfait, tandis que les abonnements ont augmenté d’1,621 million d’unités durant le même laps de temps.

L’impact de Free Mobile sur ces chiffres hors normes est évident, et si Orange comme SFR et Bouygues Télécom ont perdu énormément de clients lors du premier trimestre (1,614 million à eux trois), les MVNO ont eux aussi particulièrement souffert. La plupart des opérateurs (historiques comme MVNO) ont toutefois noté un retour des clients à partir de la mi-mars. Il faudra ainsi suivre de près si cette évolution se confirmera ou non au cours du deuxième trimestre.

En attendant, certains MVNO pourraient commencer à négocier avec Free Mobile afin de louer son réseau propre, quand bien même ce dernier serait encore loin d’être compétitif face à Orange, SFR et Bouygues Télécom.
Publiée le 21/05/2012 à 14:43
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité