S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Twitter bloqué momentanément au Pakistan

"L'islam l'a bad" Snut

Hier, l’accès à Twitter était impossible au Pakistan. Le gouvernement avait ordonné un blocage du site de micro-blogging, suite à son refus de retirer certains messages contribuant à propager des propos considérés comme blasphématoires.


D'après The Express Tribune, l’Autorité des télécommunications pakistanaises (PTA) a bloqué l’accès à Twitter pendant plusieurs heures dimanche, sur demande du ministre de l’Information et de la Technologie. Plus tôt, le gouvernement s’était alarmé de la présence de tweets renvoyant vers une page Facebook, laquelle invitait à la diffusion d’images du prophète Mahomet, comme le souligne The Guardian.

Avant de prendre ces mesures drastiques, les autorités pakistanaises ont toutefois engagé des négociations avec Twitter, dans l’espoir d’arriver à un retrait des messages litigieux. Ces discussions ont semble-t-il été vaines, puisque le directeur du PTA, Mohammad Yaseen, a indiqué que le réseau social avait refusé cette demande.

Le blocage du site de micro-blogging a toutefois été levé en fin de journée par le premier ministre pakistanais, Yousuf Raza Gilani. Ce revirement rapide aurait été opéré sous la pression de l'opinion publique, comme le souligne The Register, à l'appui de plusieurs tweets du ministre de l'Intérieur, Rehman Malik.

tweet ministre pakistan rehman malik
« Oui j'ai parlé au premier ministre pour l'informer de la manière dont le peuple ressentait [ce blocage]. Le premier ministre a ordonné la réouverture de Twitter ».

Ce n’est pas la première fois que ce type d’incident intervient au Pakistan. Il y a deux ans, Facebook faisait lui aussi l’objet d’un blocage, du fait de la présence d’un groupe « Everybody Draw Mohammed Day! » (« La journée où tout le monde dessine Mahomet ! »). Cette journée en faveur de la liberté d’expression était justement le 20 mai 2010, soit deux ans jour pour jour avant le blocage intervenu hier.

Il faut rappeler que pour la religion musulmane, toute représentation du prophète est considérée comme un blasphème. Certains pays, dont le Pakistan, l’interdisent même par la loi. 
Publiée le 21/05/2012 à 12:34

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;