Rachat de Motorola Mobility par Google : la Chine donne son accord

Amenez la tirelire, il est temps de l'ouvrir 5
Comme nous vous l'indiquions récemment, il manquait l'approbation de la Chine pour le rachat de Motorola Mobility par Google. L'accord a été donné ce weekend par les officiels de Pékin, la firme de Mountain View peut donc finaliser son plus gros rachat historique qui est, pour rappel, à hauteur de 12,5 Milliards de dollars.

google logo

Android doit rester gratuit pendant 5 ans

La Chine ne s'est pas opposée à Google pour ce rachat, malgré leurs différends, mais a demandé en contrepartie à ce que le système d'exploitation Android reste gratuit pour les fabricants, et ce, pour une durée minimale de cinq ans.

Le gouvernement chinois doit certainement vouloir protéger ses constructeurs locaux comme ZTE ou Huawei, qui ont tous les deux le vent en poupe actuellement et qui sont en train de prendre des parts de marché un peu partout sur le globe.

Un rachat de 17 000 brevets pour Google

Rappelons que le rachat de Motorola Mobility a été motivé principalement sur son catalogue de brevets dont dispose la firme plus que pour ses smartphones, tablettes et autres accessoires. En effet, Google qui était plutôt passif dans le domaine s'est vu attaqué de toute part par ses concurrents comme Microsoft, mais surtout Apple.

Le premier préférant attaquer les partenaires de la firme de Mountain View et demander une dime sur chaque Androphone vendu, alors que le second attaque tout ce qui peut se rapprocher de près ou de loin à son interface utilisateur ou de ses innovations.

Pour Google, ce rachat est aussi une première historique. S'il avait déjà racheté de nombreuses entreprises par le passé dont Android, la société n'avait jamais dû sortir un tel montant de près de 12,5 milliards de dollars.

Le grain de sable Oracle

Enfin, sachez que la condition imposée par la Chine pourrait bloquer Google ou tout du moins lui coûter cher. En effet, la firme est actuellement plongée dans un procès contre Oracle pour l'utilisation du langage Java. Si ce dernier venait à gagner sa procédure en cours et demander des royalties pour chaque smartphone vendu, la note pourrait alors coûter très cher à Google... puisque celui-ci ne pourrait vendre son système d'exploitation à ses partenaires pendant au moins cinq ans.
Publiée le 21/05/2012 à 08:50
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité