Deux mois de prison après une course-poursuite diffusée sur Internet

Fast and debilious 181
Deux chauffards âgés de 25 et 28 ans viennent d’être condamnés à deux mois de prison avec sursis. Ils étaient apparus quelques mois plus tôt sur la vidéo d’un autre conducteur, lequel avait diffusé leur course-poursuite sur Internet.


Le 4 novembre 2011, trois conducteurs s’engagent dans une course folle aux alentours de Niort. Même si aucun radar n’a pu déterminer la vitesse à laquelle se déplaçaient les véhicules, une vidéo publiée par l’un des participants sur YouTube montrait le compteur de son Audi RS4, qui affichait alors une vitesse supérieure à 300 km/h. Le chauffard avait ensuite été retrouvé par les services de gendarmerie, puis condamné à un an de prison ferme le 16 février dernier.

La Nouvelle République nous informe que les deux autres conducteurs ayant pris part à cette course viennent d’être jugés par le tribunal correctionnel de Niort. La justice a décidé mercredi qu’ils écoperaient de deux mois de prison avec sursis. Leurs permis de conduire ont également été suspendus pour deux mois. Du fait de leur casier judiciaire vierge et de leur accord vis-à-vis de la peine proposée par le parquet, la juge a homologué cette peine, qui s’avère finalement clémente par rapport à celle infligée au conducteur de l’Audi.

Il faut dire que les charges qui pesaient contre eux étaient moindres que celles retenues contre le conducteur de l’Audi. Contrairement à ce dernier, rien ne permettait de déterminer à quelle vitesse ces deux autres participants roulaient, puisque la vidéo était prise depuis l’Audi. On pouvait néanmoins constater que le bolide les avait rapidement dépassés. Les prévenus ont ainsi reconnu avoir atteint les 200 km/h, alors que la voie départementale sur laquelle ils se trouvaient était limitée à 110 km/h.

Ce type d’affaires est malheureusement de plus en plus fréquent, puisque le tribunal de Boulogne-sur-Mer avait par exemple condamné en mars 2011 un motard à 6 mois de prison avec sursis. Ce dernier s'était filmé avec une caméra embarquée à plus de 200 km/h sur des routes du Pas-de-Calais, puis avait ensuite diffusé le tout sur Internet.
Publiée le 18/05/2012 à 16:57
Publicité