HP pourrait annoncer des dizaines de milliers de licenciements

Ma petite entreprise 10
Le géant Hewlett-Packard devrait poursuivre sa mutation. Après avoir changé de PDG en septembre dernier et mis en place une nouvelle organisation, voilà que la presse américaine et anglaise s’attend à des licenciements massifs afin de dégraisser l’entreprise. On parle ainsi de 8 à 10 % de l’effectif total (voire de 15 %), sachant que ce dernier se monte à environ 325 000 salariés, cela représente ainsi entre 26 000 et 32 500 emplois en jeu.

HP Hewlett Packard EliteBook 8460p

Des licenciements inévitables

La nouvelle n’est encore qu’une rumeur, mais elle pourrait être officialisée lors de la publication des résultats financiers de l’entreprise la semaine prochaine. Si les licenciements massifs n’atteindront pas forcément les 10 ou 15 % de l’effectif total, des départs sont néanmoins quasi inévitables.

Sa réorganisation dévoilée en mars dernier implique en effet la fusion des divisions très importantes des PC et des imprimantes. Cette fusion a déjà eu pour conséquence le départ de Vyomesh Joshi, employé depuis 31 ans chez HP et en charge de la division Imprimante depuis plusieurs années.

Et d’autres divisions se sont déjà rapprochées ou sont en passe de l’être. La partie dédiée aux Grands Comptes de ventes a ainsi rejoint la division Entreprise, qui intègre elle-même les services, les stockages et les serveurs aux entreprises. Autres fusions, ses services Marketing se sont rapprochés du secteur Affaire, et le secteur de la Communication s’est unifié au sein d’une même structure.

De tels rapprochements ont de façon évidente été réalisés dans le but de limiter les prises de décisions, mais aussi pour utiliser les synergies entre les différentes divisions de la société. Bloomberg croit savoir que 10 000 à 15 000 licenciements concerneront uniquement la division Services dédiée aux entreprises.

Pourquoi pas 50 000 départs ?

Selon Reuters, « les suppressions de postes, qui pourraient comprendre des départs à la retraite, sont en cours de discussion mais n'ont pas encore été finalisées ». Et selon Business Insider, qui rappelle que Meg Whitman, la nouvelle PDG de HP, a annoncé la semaine dernière que des licenciements sont à prévoir, laisse entendre que les licenciements pourraient même atteindre 15 % de l’effectif total de la société. Les 50 000 départs ne seront pas loin dans ce cas de figure. Néanmoins, ce pourcentage de 15 % pourrait bien être surestimé. Réponse la semaine prochaine.

Rappelons que l’action de Hewlett-Packard vaut aujourd’hui 22 $, contre près de 54 $ il y a deux ans. La valorisation de la société est ainsi passée de plus de 100 milliards de $ à près de 43 milliards aujourd’hui.
Publiée le 18/05/2012 à 14:27
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité