Résultats : SFR a perdu des clients dans le mobile, mais aussi le fixe

Et ça, c'est une sacrée performance 36
Vivendi, la maison-mère de SFR, a publié il y a quelques heures les résultats de son premier trimestre 2012. Le géant français indique notamment que sa filiale télécom a perdu 274 000 abonnés mobiles, un nombre « stabilisé depuis mi-mars ». L'opérateur a néanmoins perdu 346 000 abonnés prépayés, soit un total de 620 000 clients évaporés. Plus étonnant, son nombre d'abonnés ADSL a lui aussi régressé. Quant à Universal Music, la filiale musicale de Vivendi ne connaît pas la crise avec un chiffre d’affaires en hausse (+9,1 %) et un résultat opérationnel en très forte progression.

SFR

SFR perd des plumes de tous les côtés

Des abonnés en moins, un chiffre d'affaires en baisse

SFR a donc perdu au cours des trois premiers mois de l’année 274 000 abonnés mobiles (hors clients prépayés donc). Un nombre à comparer aux 200 000 abonnés évaporés en janvier et février. SFR a ainsi perdu 74 000 abonnés au mois de mars, sachant que le document de Vivendi précise avoir inversé la tendance en avril (et même mi-mars), et donc qu’il gagne désormais des clients.

Au total, SFR cumule donc 20,843 millions de clients (-620 000), dont 16,292 millions d’abonnés (-274 000). Malgré une légère augmentation des abonnés mobiles sur un an (+2,4 %), son chiffre d’affaires a reculé de 4,2 %, passant à 2,927 millions d’euros. Les deux tiers sont à imputer aux activités mobiles, tandis que 991 millions (+0,3 %) sont liés au haut débit.

25 000 abonnés Internet de moins en trois mois

SFR précise d’ailleurs avoir recruté 122 000 clients Neufbox Evolution au premier trimestre pour un total de 711 000 clients à cette offre Premium, tandis qu’1,4 million de clients sont abonnés à une offre quadruple-play. Attention toutefois, en matière de recrutement d’abonnés internet, SFR est en recul sur trois mois de 25 000 abonnés, puisque son total est passé de 5,019 millions d’abonnés fin 2011 à 4,994 millions désormais.

Cette performance catastrophique n’est guère étonnante, SFR sortant d’une année 2011 déjà médiocre. Rajoutez à cela qu’Orange a réalisé un très mauvais premier trimestre 2012, et on se doute que Bouygues Télécom et Free Mobile annonceront d’excellents niveaux de recrutement. Pour rappel, Orange a dévoilé en début de mois avoir recruté 60 000 nouveaux abonnés ADSL, soit 19 % de part de marché.

La 4G à Lyon et Montpellier

Enfin, pour en revenir à SFR en tant qu’opérateur mobile, Vivendi précise que le déploiement de la 4G « a déjà commencé à Lyon et Montpellier pour pouvoir lancer les offres commerciales dès le début de 2013 ». Quant à la fibre optique, SFR se lancera cette année « dans 24 nouvelles villes et investira dans le déploiement en propre de la fibre optique dans 23 villes en zone moins dense ».

Rappelons que Michel Combes deviendra officiellement le PDG de SFR le 1er août prochain. D’ici là, Jean-Bernard Lévy, le patron de Vivendi, continuera d'assurer l’intérim.

Universal, une année 2012 positive

Des volumes aux USA en hausse

Le n°1 mondial de la musique enregistrée affiche un chiffre d’affaires de 961 millions d’euros pour son premier trimestre 2012, en hausse de 9,1 %. « Cette performance reflète la très forte hausse des ventes de musique enregistrée, notamment aux États-Unis où les volumes du marché de la musique dans son ensemble ont progressé de 2 % » explique Universal Music Group.

Le numérique bientôt plus important que le CD

Son résultat opérationnel a pour sa part explosé de 47,8 % en un an, soit la plus forte progression de toutes les filiales de Vivendi sur ce trimestre. Concernant le numérique, UMG précise avoir réalisé 39,8 % du chiffre d'affaires de la musique enregistrée. Financièrement, 4 morceaux sur 10 viennent donc du numérique, et aux USA, il serait peu étonnant que plus de la moitié des ventes ait pour source le numérique.

Enfin, concernant le rachat d’EMI Music, « cette opération est actuellement soumise à l’approbation des autorités règlementaires compétentes » rappelle Vivendi. Cela ne devrait d’ailleurs n’être qu’une question de semaines désormais.
Publiée le 15/05/2012 à 00:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité