S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Mobile : l'impact de Free dans le secteur détaillé par l'ARCEP

Deep impact

L’Autorité de régulation des télécoms a publié hier le bilan du marché mobile en France pour le premier trimestre 2012. Et l’impact de Free Mobile est particulièrement visible sur bien des points. En voici un résumé détaillé.

Mobile bilan Q1 2012 ARCEP

Un premier trimestre hors normes

Le nombre de puces liées à un abonnement a réalisé un bond d’1,621 million d’unités en trois mois, ce qui n’avait pas été remarqué depuis plusieurs années. A contrario, 767 000 personnes affiliées à une offre prépayée ont abandonné ce type de forfait, ce qui là encore n’avait pas été remarqué depuis longtemps.

Au final, la France a comptabilisé 854 000 puces en fonctionnement supplémentaires, « soit beaucoup plus fortement que les années précédentes pour un premier trimestre (en moyenne +300 000 au cours des cinq dernières années) » note l’ARCEP. Le graphique ci-dessous montre d’ailleurs qu’aucun premier trimestre depuis 2003 n’avait atteint un tel niveau.

Mobile bilan Q1 2012 ARCEP

Un taux de résiliation très élevé

L’ARCEP précise que ces 854 000 puces supplémentaires correspondent « à la différence entre les ventes brutes (7,8 millions) et les résiliations (6,9 millions) qui, les unes et les autres, ont atteint des niveaux exceptionnels ». Le taux de résiliation a en effet dépassé la barre des 10 %, ce qui n’était jamais arrivé au cours des trois dernières années.

Résultat, du fait de cette forte croissance, la France compte 69,5 millions de clients au 31 mars 2012, soit un taux de pénétration de 106,5 % de la population. Les détails des taux de pénétration par région montrent ainsi que pour la toute première fois, la région Rhône-Alpes a dépassé la barre des 100 % (100,8 % précisément), tandis que la région PACA dépasse les 120 %. Les leaders dans ce domaine restent toujours l’Île-de-France (153 %), devant la Guadeloupe (150,3 %), la Martinique (145,3 %) et la Guyane (122 %).

Les MVNO stoppés

Mobile bilan Q1 2012 ARCEP

Autre conséquence très marquée, les MVNO, qui affichaient une croissance exceptionnelle depuis deux ans, ont pour la toute première fois vu leur nombre de clients régresser. « Le parc MVNO diminue d'environ 90 000 et s'élève au total à 7,5 millions de clients au premier trimestre 2012 » résume l’ARCEP. La part de marché des MVNO a ainsi reculé de 11,43 % à 11,15 % en trois mois.

Bonne nouvelle toutefois pour les MVNO, ces derniers ont capté 38,9 % des nouveaux clients en prépayé. A contrario, leur niveau de recrutement en post-payé (les abonnements) a atteint un plus bas qui n’avait pas été remarqué depuis longtemps. Avec 7,3 % de part de marché des recrutements d’abonnés, les MVNO réalisent une performance bien inférieure aux trimestres précédents qui oscillaient entre 14,9 et 18,1 %.

Explosion des numéros portés

Mobile bilan Q1 2012 ARCEP

Une autre statistique étonnante publiée par l’Autorité montre l’impact réel de Free Mobile. La portabilité des numéros a ainsi explosé, passant d’un million au dernier trimestre 2011 à 2,634 millions au premier trimestre 2012. Ce trimestre a ainsi cumulé autant de portabilité que les trois précédents.

Notez enfin qu’Orange a perdu 615 000 abonnés mobiles au premier trimestre 2012. Les chiffres de SFR, Bouygues et Free Mobiles seront publiés ces prochains jours.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 11/05/2012 à 15:12

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;