API limitées dans Windows RT : Google soutient Mozilla

On a faim ! On a faim ! 122
Ce matin, nous avons appris que Mozilla a accusé Microsoft de ne pas fournir un terrain fertile pour les navigateurs tiers sous Windows RT, nouveau nom de "Windows on ARM". Seul Internet Explorer 10 peut s’y exprimer de la même manière que sur un Windows 8 classique. Mais si Mozilla est un éditeur avec lequel il faut compter, Google dispose d’un poids plus important. Et voilà que justement, Mountain View vient de montrer sa convergence d’opinion avec Mozilla.

firefox metro

L’arrivée de Windows RT causera un type particulier de problème aux développeurs tiers : la renonciation aux API Win32. Le seul moyen pour un tiers de publier une application sur les tablettes Windows 8 sera de passer par le Store et d’utiliser l’environnement WinRT. Ce n’est d’ailleurs pas un problème pour une bonne partie des cas de figure, du moins tant que WinRT fournit la richesse nécessaire. Dans le cas des navigateurs, Mozilla indique que ce n’est pas le cas.

L’éditeur dit se retrouver piégé dans une voie sans issue : Win32 (appelé Classic par Mozilla) ne peut plus être utilisé, et WinRT ne fournit pas toutes les API demandées. En outre, le Firefox Metro actuellement en développement ne pourra pas être repris car il s’installe via un exécutable classique, et non par le Store. En outre, il contient la version Win32 qui ne pourrait pas fonctionner sur Windows RT.

L’ingénieur en chef de Mozilla, Asa Dotzler, considère trois cas pour les applications sous Windows 8 :
  • Les applications Windows Classic, donc Win32, qui fonctionnent comme sous Windows 7
  • Les applications WinRT, qui ne fonctionnent que dans l’environnement Metro de Windows 8
  • Les applications hybrides, qui peuvent fonctionner dans les deux environnements, telle que le Firefox Metro en développement
Or, si cette troisième catégorie est autorisée pour les navigateurs dans Windows 8 sur PC (32 et 64 bits), ce n’est pas le cas pour Windows RT : seul Microsoft a le droit de se servir des API Win32. La firme de Redmond a ici un double avantage : Internet Explorer 10 reste seul en lice et l'obsolescence de Win32 est accélérée.

Et Mozilla n’est pas le seul à considérer la situation de cette manière. Rapportés par CNet, les propos de Google vont dans le même sens :

« Nous partageons les inquiétudes que Mozilla a formulées sur la restriction du choix et de l’innovation par l’environnement Windows 8. Nous nous sommes toujours réjouis de l’innovation dans le secteur des navigateurs et nous pensons fermement qu’avoir de gros concurrents nous fait tous travailler plus dur. Au final, ce sont les utilisateurs et les développeurs qui bénéficient le plus d’une concurrence robuste »

De fait, pour le moment, la seule voie qui reste ouverte aux développeurs tiers est de proposer des versions purement WinRT. Le problème est que les tablettes Windows 8 arriveront à la fin de l’année et que les éditeurs n’auront certainement pas le temps de se retourner.
Publiée le 10/05/2012 à 18:04 - Source : Cnet
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité