Pierre Salviac licencié par RTL pour des propos injurieux sur Twitter

Les faits sont sacrés, le commentaire est libre, mais pas toujours 107
Le journaliste sportif Pierre Salviac vient d’être licencié par RTL, en raison d’un tweet insultant à l’égard des femmes, et plus particulièrement de la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler. Même si ce message constitue probablement une injure aux yeux de la loi, il n'en demeure pas moins dépourvu de lien avec l'emploi de l'animateur de radio. 

salviac tweet rtl

Hier, Pierre Salviac publiait sur son compte Twitter : « À toutes mes consoeurs je dis: "baisez utile vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France" ;-) ». Même s’il a été supprimé depuis, ce tweet à destination de Valérie Trierweiler a choqué de nombreuses personnes, qui estiment que le journaliste a dépassé les limites de la liberté d'expression. Quelques heures après la publication du message, le directeur de l’information de RTL, Jacques Esnous, a ainsi répondu à l’animateur sur Twitter : « Ton tweet est absolument intolérable. J'y vois un sexisme vulgaire inqualifiable que je condamne ».

Malgré les excuses publiques de Pierre Salviac sur son compte Twitter, la station de radio a tout de même décidé de se séparer de l’animateur, officiellement en raison de ses propos insultants. « Pierre Salviac a tenu au sujet de ses consoeurs journalistes des propos intolérables et totalement inacceptables qui n'engagent que lui et que RTL condamne sans aucune réserve ». RTL a ainsi ajouté mettre dès à présent « un terme à toute forme de collaboration avec Pierre Salviac », qui n'était selon la station qu'un « collaborateur occasionnel de RTL parmi d'autres médias », comme le révèle l'AFP.  Ce n'est pas la première fois que des salariés sont remerciés pour des propos tenus sur les réseaux sociaux, certains ayant par exemple été licenciés pour avoir injurié leur hiérarchie sur Facebook.
 salviac tweet rtl

Pierre Salviac n'en est pourtant pas à son premier coup d'essai sur Twitter. En janvier dernier, il s’en était pris à la communauté homosexuelle, comme le relate Sud Ouest. Au vu de ce changement de comportement de la radio employant l'animateur, nos confrères d’Arrêt Sur Images perçoivent un semblant de « courtisanerie », lié à l’élection récente du nouveau président de la République.
Publiée le 10/05/2012 à 16:40
Publicité