S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

OpenOffice revient en version 3.4 et améliore ses bases

La guerre est loin d'être terminée

Depuis le départ du projet OpenOffice d’un grand nombre de ses développeurs, l’accent a surtout été mis sur LibreOffice. Une communauté s’est formée, une fondation a été créée (Document Foundation) et la suite bureautique libre avance rapidement. Mais OpenOffice existe toujours : récupérée par Apache, elle revient même dans une version 3.4 qui prouve qu’il y aura bien une guerre entre les deux soeurs.

openoffice
Source de l'image : SoftwareCrew

OpenOffice 3.4 commence par changer de licence. Depuis que l’ancien propriétaire de la suite, Oracle, en a confié la gestion à la fondation Apache, cette dernière utilise la licence du même nom (Apache License 2). Ensuite, une bonne partie des travaux qui ont été entrepris ressemble à ce qui a été fait dans LibreOffice : du nettoyage. OpenOffice est en effet bâti sur des couches successives de code dont certaines sont particulièrement âgées. Certains pans ont donc été tout simplement supprimés.

Le nettoyage a permis un autre travail : une classification des composants. Cela a permis de créer une liste de ceux qui étaient chargés par la suite au démarrage et d’y faire un tri. Tous n’ont plus besoin maintenant de se lancer, entrainant un gain significatif lors de l’exécution de l’application.

OpenOffice gère en outre maintenant le chiffrement des données pour la version 1.2 du format ODF (OpenDocument). Cela signifie que la suite peut être utilisée pour chiffrer les documents à l’aide de l’AES256 ou déchiffrer ceux qui proviennent d’autres applications. La fonction s’active lors de l’enregistrement du document avec mot de passe.

Autre modification importante : le remplacement de la fonction DataPilot dans Spreadsheet (tableur) par Pivot Table. Outre le changement de nom qui doit mieux refléter l’intérêt, la Pivot Table n’a plus aucune limite dans le nombre de champs supportés. Spreadsheet dispose en outre d’un export CSV largement amélioré. Le format CSV est d’ailleurs mieux supporté à travers toute la suite, surtout pour l’import.

Il ne s’agit là que de quelques exemples, mais la liste des modifications est particulièrement longue. On pourrait ainsi en citer d’autres, tels que le support des attributs et transformations pour les objets OLE, le support du format SVG, une meilleure gestion des graphiques ou encore un sélecteur de couleurs offrant davantage de possibilités.

Cette version 3.4 de la suite sera suivie dans six à huit semaines d’une mouture d’entretien estampillée 3.4.1. Elle corrigera bien sûr les bugs qui auront été détectés. Ensuite, les développeurs passeront directement à OpenOffice 4.0 qui profitera notamment d’une partie du code, offerte par IBM, de la suite Lotus Symphony dont le développement a été arrêté.

Comme d’habitude, OpenOffice 3.4 est disponible gratuitement pour Windows, Mac OS X et Linux. 
Source : OpenOffice
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 10/05/2012 à 12:19

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;