Le PDG de Yahoo! pourrait-il être licencié pour avoir menti sur son CV ?

4 mois de service et puis s'en va ? 43
Alors que Hewlett-Packard a en 2010 poussé à la démission son PDG Mark Hurd pour une sombre histoire de harcèlement sexuel, Yahoo! pourrait bien atteindre le même résultat pour une raison encore plus inédite. Scott Thompson, ex-PDG de Paypal et patron de Yahoo! depuis le début de l’année, a en effet menti sur son CV. Un mensonge aux conséquences plus grandes qu’on ne peut le croire.

Yahoo PDG CEO Scott Thompson
Scott Thompson.

Un diplôme inventé

Le mensonge en lui-même est important pour n’importe qui cherchant un travail. Mais pour un PDG, une telle tromperie peut avoir des effets inimaginables. Scott Thompson se vantait en effet d’être le titulaire d’une maitrise en comptabilité ainsi que d’une maitrise en informatique. Or si la première est réelle, la seconde n’est qu’une invention.

Révélée la semaine dernière, la nouvelle a déjà de multiples conséquences. Une enquête interne a ainsi été ouverte, et Patti Hart, responsable de la recherche du nouveau PDG l’an dernier, ne renouvèlera pas son mandat à la tête du comité de nomination a annoncé Yahoo! il y a quelques jours.

Une perte de confiance

Mais cela ne s’arrête pas là. Pour de nombreux investisseurs, si Thompson est capable de mentir sur son CV, d’autres mensonges pourraient très bien être réalisés par Yahoo!, notamment au sujet des comptes financiers de ce dernier. En somme, la confiance envers le portail américain se réduit jour après jour, et sans confiance, une entreprise ne peut fonctionner normalement.

Cette situation est d’autant plus dommageable que Thompson a même perdu le crédit qu’il avait auprès de ses employés selon un cadre de Yahoo! interrogé par CNN, et qui a souhaité resté anonyme. CNN n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins et se demande si Scott Thompson ne doit pas être licencié pour mensonge, tout simplement.

La pression de Third Point

Le site du fameux média se pose notamment cette question après les derniers propos du fonds Third Point, qui a investi 1 milliard de $ chez Yahoo! ces dernières années. Ce dernier réclame en effet un nouveau PDG par intérim. Il est important de noter que Third Point, outre être un investisseur important pour Yahoo!, est aussi à l’origine du scandale. La firme a ainsi révélé l’information la semaine dernière, ce qui explique en partie pourquoi elle dévoile ses revendications.

« Nous ne prenons aucun plaisir à assister à un tel carnage » a notamment écrit Daniel Loeb, le patron de Third Point. « Les faits prouvent qu'il a utilisé de fausses références pendant des années. » Tim Morse, le directeur financier de Yahoo!, ou encore Ross B. Levinsohn, le directeur de la division média, devraient l’un ou l’autre remplacer Scott Thompson estime Third Point.

...---...

Rappelons que Carol Bartz, recrutée en tant que PDG de Yahoo! en janvier 2009, a été licenciée en septembre dernier. Tim Morse, en attendant de trouver le véritable successeur de Carol Bartz, assurera l'intérim. Scott Thompson pris ainsi place au début d’année 2012. Ce dernier n’est donc à son poste que depuis quatre petits mois. Qu’il reste ou parte, Yahoo! sera de façon inévitable ébranlée par cette affaire. Notez que Jerry Yang, le fondateur de Yahoo!, a démissionné mi-janvier.

Remarquez enfin que Scott Thompson a récemment annoncé une nouvelle réorganisation de Yahoo!, et le licenciement de 2000 employés, soit 1/7ème de son effectif total. Tout le monde ne regrettera ainsi pas l’éviction de Thompson, si éviction il doit y avoir.
Publiée le 10/05/2012 à 00:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité