François Hollande, nouveau Président de la République

Et maintenant, le changement ? 1246
À l’issue du second tour, avec 51,90% des voix estimées, François Hollande a été élu nouveau Président de la République ce dimanche 6 mai 2012. La cérémonie d’investiture, consacrant son entrée en fonction, sera organisée dans une dizaine de jours, peut-être moins.

François Hollande

Ces jours prochains vont être évidemment riches. Le thème du numérique a été quelque peu boudé par les deux candidats, mais à l’heure du choix, il faut maintenant trancher. À ce jour, on ne sait pas si un ministre du numérique sera effectivement désigné au sein du futur gouvernement. L’arbitrage pourrait être aussi celui d’un secrétariat d’État à l’économie numérique, à moins qu’Hollande ne préfère diluer cette fonction au sein de Bercy, comme à la fin du quinquennat Sarkozy. Des voix plus « ambitieuses » militent pour rassembler le portefeuille sous la houlette du ministère de la Culture. Mi-avril, Christophe Girard, alors adjoint au maire de Paris chargé de la Culture, a porté le sujet sur la table devant les professionnels de la musique : « le ministère [de la Culture, NDLR] doit retrouver un souffle, le numérique ne doit pas être laissé à l’industrie ».

Si la fonction est créée, une autre problématique surgit immédiatement : qui pour occuper le fauteuil ? Fleur Pellerin, celle qui fut chargée de l’économie numérique durant la campagne ? François Hollande lui a cependant demandé voilà peu « de poursuivre les échanges » avec l’ALPA autour de l’acte II de l’exception culturelle promise par lui, grand-messe chargée de réfléchir à l’après Hadopi, la copie privée, à la gestion collective ou à l’adaptation de la chronologie des médias... Des thèmes davantage dans les cordes de la rue de Valois, sur lesquels Hollande a davantage esquissé que détaillé.

D’ailleurs, qui au ministère de la Culture ? Aurélie Filippetti, chargée des questions culturelles pendant la campagne, est évidemment pressentie. Mais cette normalienne et agrégée de lettres classiques a un passé qui pourrait inquiéter certains acteurs influents. La députée de Moselle s’est en effet plusieurs fois opposée à la Hadopi, loi qu’elle avait combattue aux côtés de Paul et Bloche durant les débats parlementaires…

Après les désignations, l’agenda. Outre la poursuite du chantier du numérique, Hollande a programmé la Commission de préparation de l’Acte II de l’exception culturelle entre le 3 juillet et le 2 août 2012. Soit plusieurs mois de répit en attendant la remplaçante d’Hadopi.

Publiée le 06/05/2012 à 20:03
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité