VAIO T : SONY entre enfin dans le marché des Ultrabook

Euh Sandy Bridge maintenant, vraiment ? 20
SONY entre enfin sur le marché des Ultrabook avec sa gamme VAIO T qui comprend modèles de 11,6 pouces et de 13,3 pouces. Mais au lieu de patienter jusqu'à l'arrivée des processeurs Ivy Bridge, qui ne devraient plus tarder, le constructeur s'appuie sur l'actuelle gamme Sandy Bridge d'Intel. Un choix assez étrange de la part du Japonais...

Sony VAIO T

Ainsi, ce sont donc deux déclinaisons d'ultraportables ultra-fins qui font leur apparition chez SONY. Assez classiquement, on retrouve deux modèles de 11,6 pouces et 13,3 pouces, comme peut le faire Apple ou ASUS par exemple. Le constructeur a plus ou moins repris le look général de ses gammes S ou Z que nous avions pu prendre en main ici et  et qui ont, pour rappel, des arrêtes saillantes et des angles droits.

Au niveau des dimensions, le constructeur n'évoque pour le moment que le modèle de 13,3 pouces qui mesure 226 x 323 x 17,8 mm pour un poids de 1,6 kg, ce qui est particulièrement fin et léger, mais loin de son VAIO Z, qui pèse 1,16 kg sur la balance.

SONY VAIO T Sony VAIO T

À l'INtérieur, le constructeur indique s'appuyer sur un Core i3 2367M (double coeur cadencé à 1,4 GHz) et c'est le HD Graphics 3000 qui sera chargé d'animer l'écran dont la définition de 1366 x 768 pixels nous semble bien faible... Espérons que le constructeur proposera des dalles optionnelles  d'au moins 1600 x 900 pixels via son site en ligne.

En outre, le constructeur indique que ses VAIO T disposeront de 4 Go de mémoire, mais aussi d'un système de disque dur accompagné de flash NAND ou directement d'un SSD, suivant les modèles.

La connectique comprend un port USB 2.0, un port USB 3.0 avec fonctionnalité de recharge dédiée aux smartphones et tablettes, une sortie HDMI, un lecteur de cartes SDHC et une unique prise jack de 3,5 mm pour le casque et le micro. On regrettera d'ailleurs que le constructeur n'ait pas repris son idée de port USB 3.0 modifié de son VAIO Z pour accueillir la connectique Thunderbolt d'Intel. Côté connectivité, on dispose d'une puce Wi-Fi 802.11n, du Bluetooth 4.0 ainsi que d'un port réseau gigabit. 

Côté sécurité, ses Ultrabooks sont dotés de la technologie Intel Anti Thief que le constructeur annonce avec une période gratuite de 90 jours. Pour rappel, cette dernière permet de verrouiller l'accès à votre machine à distance, ce qui peut être utile en cas de vol ou de perte de votre portable.

SONY annonce une autonomie allant jusqu'à neuf heures, mais n'indique pas la capacité des batteries utilisées pour réaliser cela. Enfin, le constructeur indique que ces deux machines seront disponibles dès ce mois-ci, mais ne donne pour le moment aucun tarif. Gageons qu'elles ne sont là que pour quelques semaines et que le fabricant embrayera rapidement vers les processeurs Ivy Bridge d'Intel...
Publiée le 02/05/2012 à 12:00
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité