Skype de nouveau pointé du doigt pour révéler l'IP des utilisateurs

Un pseudo Skype et le monde est à toi 13
Utilisé par un nombre croissant d’utilisateurs (250 millions), ceci pour le bonheur de son propriétaire Microsoft, Skype fait face à une bien mauvaise publicité depuis la semaine passée. Selon le blog Skype Open Source, il est possible d’obtenir aisément l’IP de n’importe quel utilisateur du fameux logiciel VoIP, ainsi que quelques détails tels le FAI, la ville, le pays, etc. Aucune donnée sensible (CB, etc.) n’est cependant accessible.

skype

Skype, un logiciel souvent décrié

Installé sur des millions de PC mais aussi de nombreux smartphones, Skype est depuis longtemps pointé du doigt pour donner divers accès aux conversations et aux informations sur ses utilisateurs. Les autorités de certains pays n’hésitent ainsi pas à écouter les conversations Skype, ceci depuis de très nombreuses années.

L’an passé, nous vous révélions qu’une faille de Skype permettait de retracer facilement les habitudes de partages de fichiers BiTorrent de plusieurs milliers de personnes. Seul l’identifiant de Skype était obligatoire, ce qu’il est aisé d’obtenir via une simple recherche. Le site Skype IP Finder (parfois surchargé) permet d’ailleurs d’obtenir l’IP de n’importe qui sur la base de son identifiant Skype. L’IP peut cependant être ancienne, et donc fausse.

Quels sont les risques réels ?

Que l’IP soit disponible, ainsi que certaines informations comme le FAI ou la ville de l’utilisateur, est-il si problématique ? Oui et non. Non, car cela ne fonctionne pas toujours, et ceux changeant d’IP constamment n’ont que peu de soucis à se faire. La géo-localisation est qui plus est bien imparfaite, et en aucun cas cela ne donne le numéro de votre appartement. Rajoutons que comme précisé plus haut, la méthode est connue de longue date et s’explique aisément. Skype est un logiciel P2P et l’IP des utilisateurs est disponible en clair. Tout simplement.

Néanmoins, l’étude de l’an passé rappelait qu’ « un hacker n’importe où dans le monde pourrait facilement traquer le lieu de résidence et les habitudes de partage d’un utilisateur Skype, depuis les particuliers jusqu’aux célébrités et hommes politiques, et utiliser ces informations pour de la filature, du chantage et de la fraude. »

En somme, un étranger peut bien obtenir votre IP voire votre localisation, le risque n’en demeure pas moins faible. Il ne faut pas pour autant l’ignorer, d’autant que Skype pourrait ne pas être le seul logiciel concerné par ce genre de techniques. Quant aux dissidents dans les pays aux régimes difficiles, ils savent depuis plusieurs années qu’il vaut mieux éviter Skype.
Publiée le 01/05/2012 à 06:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité