466 tweets d'excuses pour avoir insulté Jean-François Copé et NKM

Faire tourner vos doigts avant de publier 151
Non, nous ne sommes pas le 1er avril mais bien le 1er mai, et pourtant pour Baptiste Fluzin, cela y ressemble fort. Cet homme vient en effet de recevoir une citation directe à comparaitre devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir insulté sur Twitter (via Twitpic) Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet, tout deux membres de l’UMP. Si la plainte pour insulte n’est pas une première et n’est pas surprenante, la sanction potentielle, elle, est plus étonnante.

NKM Cope insultes

Une insulte vue, un tweet d'excuse

Outre de potentiels frais et remboursement de justice et 1 € de dommages et intérêts à verser à Madame NKM et Monsieur Copé (chacun), ces derniers souhaitent donc que Baptiste Fluzin tweete 466 fois « j’ai gravement injurié Jean-François COPE et Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. Je le regrette et leur présente mes excuses ».

Ce message de 116 caractères devra donc être publié 466 fois sur Twitter par Monsieur Fluzin s’il est bien condamné suite à ses audiences. Pourquoi 466 fois ? Comme indiqué dans le document reçu hier par l’utilisateur de Twitter, il s’agit du « nombre de vue du tweet concerné ».

100 euros par manquement constaté

Le document précise que ces 466 messages devront être publiés le mois suivant le prononcé du jugement, sous astreinte de 100 euros par manquement constaté, soit 46 600 euros d’astreinte s’il ne se plie pas à la condamnation.

466 tweets revient à publier durant près de 8h un tweet chaque minute, ou encore 1 tweet toutes les 10 secondes pendant 1h17. Aucune heure de publication n’est précisée, ce qui signifie que rien ne l’empêche de publier ces centaines de messages en pleine nuit.

"Fils de pute" est une injure, mais pas "facho" ?

Le document indique de plus que les deux insultes proférées (« Fils de Pute » pour Copé et « Grosse salope » pour NKM) sont bien des injures, et qu’elles ne peuvent être comparées à « facho », qui se serait « détaché du sens premier pour qualifier quelqu’un d’intolérant », ni même à « mémé tartine », « mauvais joueur » ou encore « bellatre »…

Baptiste Fluzin affirme sur son Twitter qu'il assume son erreur et qu'il ne devrait pas tenter de jouer sur un vice de procédure ou toute autre manoeuvre équivalente. Il espère néanmoins voir certains frais de justice être minorés, sachant que cela peut monter au-delà de 5000 € tous frais confondus.

Sa première audience est prévue mi-juin prochain.
Publiée le 01/05/2012 à 00:06
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité