LG ne produira plus de Windows Phones et se concentre sur Android

Steve Ballmer à la rescousse 113
Le marché des smartphones Windows Phone est actuellement occupé en majorité par Nokia. L’arrivée du Lumia 800 et la disponibilité prochaine du modèle 900 attirent les projecteurs. Mais LG attire à son tour l’attention, bien que pour une raison inverse : le constructeur n’a pas de plan pour un futur modèle sous Windows Phone.

LG Optimus 7 Windows Phone

Le constructeur a fait partie des premiers à dégainer sur la plateforme mobile de Microsoft. Il avait ainsi lancé l’Optimus 7 qui se différenciait à l’époque de ses concurrents par la disponibilité du DLNA (partage multimédia) et la présence de 16 Go de stockage contre 8 Go pour les autres. Mais selon un communiqué donné au journal Korea Herald, LG n’a plus l’intention de produire d’autres téléphones, du moins pour l’instant. Selon un porte-parole, les ventes de Windows Phones ne sont pas assez représentatives.

Plusieurs raisons autres aggravent sans doute la situation pour LG. Jusqu’à présent, la définition du châssis n’a donné que peu de latitudes aux constructeurs pour se différencier. En outre, l’orientation des smartphones les réserve au milieu ou au haut de gamme, donc à un public plus restreint. Enfin, Microsoft met clairement en avant les Lumia de Nokia, le reste de la concurrence s’effaçant progressivement. À noter que la concurrence justement travaille actuellement sur Windows Phone 8 et ne compte plus sortir le moindre modèle basé sur la version 7.5 du système (Mango).

LG préfère dans tous les cas se focaliser entièrement sur Android, qui lui permet justement d’atteindre plusieurs fourchettes tarifaires. Notez toutefois que selon le Korea Herald, Steve Ballmer pourrait rendre visite à LG, potentiellement pour ranimer la flamme.
Publiée le 30/04/2012 à 17:50 - Source : Korean Hereld
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité