Google Drive sera profondément intégré dans Chrome OS

La touche finale ? 26
Malgré ses ambitions dans le domaine des systèmes d’exploitation, Google ne communique que peu sur son Chrome OS. Pourtant, la firme a récemment présenté les gros changements en préparation pour l’interface « Aura ». Dans une interview accordée à Wired, Google a également confirmé un autre gros ajout prévu : l’intégration complète de Drive.

chrome os aura

Google Drive « intégré dans le système de fichiers »

Chrome OS est le système d’exploitation que Google réserve pour les ordinateurs « classiques », en particulier les portables. Reposant sur une base Linux, il propose essentiellement sur des applications web et le navigateur Chrome. De fait, l’inclusion du service de stockage distant Drive est une suite logique. Et dans le cas de Chrome OS, l’intégration sera particulièrement profonde.

À partir de la version 20 de Chrome OS (la nomenclature suit celle de Chrome), Google Drive sera donc présent nativement dans le système. L’utilisateur aura alors le choix de définir l’espace disque local ou distant par défaut pour stocker et ouvrir des documents. Exemple : lorsque Chrome télécharge un fichier, il pourrait proposer directement un dossier dans Drive plutôt qu’un dossier local. Idem pour la fonction Ouvrir de Google Docs.

C’est Scott Johnson, responsable Google Drive, qui en a donné la confirmation : « Nous allons effectivement intégrer Drive dans le système de fichiers de Chrome OS. Toutes les fonctionnalités clés du système utiliseront Drive comme espace de stockage des données, si c’est ce que l’utilisateur souhaite ».

Google Drive vise avant tout les applications

La grande carte à jouer pour Google Drive passe sans doute par son kit de développement (SDK). Wired souligne ainsi le cas du service RocketSlide de VMWare qui permet de réaliser des présentations à la manière de PowerPoint. RocketSlide est déjà compatible avec Google Drive. Le service peut ainsi enregistrer ses données à distance et considérer le service comme source et destination principales.

Google Drive

Un type d’utilisation de Drive qui est justement l’objectif recherché selon Sundar Pichai, le responsable des produits Chrome chez Google. Il a ainsi expliqué avoir été contre la première version de Drive qui n’était qu’un moyen de stocker des fichiers : « Ce sont les applications qui sont importantes. […] Cette version de Drive est liée étroitement à notre manière de penser Google Docs. L’objectif, ce sont les applications – des applications puissantes – qui laissent les utilisateurs vivre et travailler dans le cloud, créer et collaborer ».

Cette manière de fonctionner n’est pas sans rappeler celles des plateformes mobiles. En dehors en effet d’Android qui permet de toucher aux fichiers, chaque application gère ses données directement, en connexion ou pas avec le cloud. La vision de Google revient au même : si l’on souhaite partager un fichier, on ne va pas le sélectionner pour l’envoyer par courrier, mais utiliser une fonction de partage intégrée à l’application.

Google vise clairement un monde où le disque dur local aura largement perdu de son importance. Mais si cette vision est désormais sur le point de se concrétiser pour les documents, il reste encore du chemin à parcourir pour tout ce qui touche au multimédia, en particulier les vidéos.
Publiée le 26/04/2012 à 11:32 - Source : Wired
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité