Nokia perd sa place de n°1 mondial du mobile au profit de Samsung

Selon Nokia lui-même 57
Leader du marché depuis 1998 à la place de l’Américain Motorola, le Finlandais Nokia a dominé de la tête et des épaules le marché pendant plus de 10 ans. Ces dernières années ont cependant vu le constructeur européen perdre des parts de marché importantes, voyant fondre sur lui le Sud-Coréen Samsung. Ce dernier n’a ainsi pas caché en janvier dernier vouloir doubler son rival. Or selon Nokia lui-même, le souhait de Samsung s’est déjà réalisé.

Nokia Windows Phone 7

Un premier trimestre 2012 très difficile

« Pendant 14 ans, Nokia a été le numéro un et est toujours capable de le redevenir. » Ces paroles étonnantes, qui ne souffrent d’aucune ambigüité, ont été prononcées par Jorma Ollila, ex-PDG de Nokia et actuel président non exécutif de la société, à la télévision finlandaise MTV3.

Talonné de près par Samsung en fin d’année, Nokia s’est effondré au premier trimestre 2012, avec 82,7 millions de téléphones écoulés contre 108,5 millions début 2011. Les chiffres de Samsung ne sont pas disponibles, mais il est fort probable qu’ils se situent entre 80 et 100 millions d’unités. Nous devrions en savoir plus dans les semaines à venir.

Ollila croit à un redressement dès cette année

Nokia, après avoir tenu la barre 14 ans sans interruption, peut-il retrouver sa place de n°1 ? Jorma Ollila, qui devrait quitter son poste de président du conseil d’administration chez Nokia d’ici quelques jours, semble y croire : « Je suis absolument convaincu qu'il y aura bientôt un redressement (...) Il y a des indices qui montrent que cela arrivera en fin d'année. »

L’ex-PDG de Nokia estime donc que les produits d’entrée, moyen et haut de gamme de la firme réussiront à redresser ses ventes. Ce duel ne dépend pas de Nokia uniquement néanmoins, Samsung, dont le Galaxy SIII est on ne peut plus proche, peut aussi lui aussi perdre des plumes du fait, par exemple, de la montée en puissance des Chinois ZTE et Huawei.
Publiée le 26/04/2012 à 08:00 - Source : AFP
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité