Tendance : le trafic des sites web chute, les applications mobiles explosent

Le casse-tête des webmasters 24
Samedi 14 avril dernier, nous publiions un édito intitulé « Quand les smartphones et les mobinautes phagocytent l’attention ». Une étude publiée par la société bordelaise AT Internet conforte cette tendance. Selon Les Échos, qui relaient cette étude, en moyenne, les sites web français ont vu leur trafic décliner de 5,5 % en mars 2012 par rapport au mois de mars 2011. Durant le même laps de temps, le trafic issu des applications mobiles a augmenté de 57,5 %.

Nielsen android applications web consommation
Graphique tiré d'une étude de Nielsen de l'été dernier.

Une tendance réelle depuis l'été dernier

Alors que la France compte un nombre croissant d’internautes, le surf passant par un navigateur perdrait-il des plumes au profit des applications dédiées sur smartphones et tablettes ? Les dernières statistiques d’AT Internet tendent à conforter cette thèse, sachant qu’un quart des applications ont plus que doublé leur trafic en douze mois.

« Si la météo peut en partie influencer les comportements certains mois (records de température en mars 2012 n'incitant pas les internautes à flâner sur le web par exemple), cette tendance à la baisse de la fréquentation moyenne mensuelle des sites Web s'observe en France depuis cet été » précise AT Internet.

Ainsi, sur les 4009 sites étudiés par l’institut, la baisse lors des trois premiers mois de l’année a été d’1,8 % en moyenne, dont 5,5 % rien qu’en mars. Et surtout, 63,4 % des sites analysés ont vu leur trafic chuter. Cette tendance ne touche donc pas qu’une minorité de sites. La baisse est générale, tout comme le succès des applications.

Apps vs Web : avantages et inconvénients 

Quelles peuvent être les conséquences de ce succès des applications mobiles sur les sites web ? Allant à l’encontre des standards du web et de la vision multiplateforme des sites, les applications ne sont pas sans défauts qui plus est. Le site Apps Builder a d’ailleurs dressé récemment une liste des nombreux avantages des sites web sur les applications. Et si une liste opposée existe certainement ailleurs, le débat site web contre application existe réellement. Même si pour certains, ce débat n’est pas pertinent.
Publiée le 26/04/2012 à 06:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité