S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Finance : HTC voit son chiffre d'affaires divisé par deux en six mois

Et son bénéfice opérationnel par quatre...

HTC, bien connu pour ses smartphones, a publié hier ses derniers résultats financiers, et le moins que l’on puisse dire est qu’ils sont catastrophiques. Sans pour autant être dans le rouge, la société taiwanaise voit son chiffre d’affaires s’effondrer, et ses marges et son bénéfice avec.

HTC Q1 2012

Le graphique est pour le moins explicite. De 135 milliards de $ taiwanais au troisième trimestre 2011 (soit 3,46 milliards d’euros), le chiffre d’affaires de la société a chuté de 25,4 % le trimestre suivant, puis de 43,2 % lors du premier trimestre 2012, pour terminer à 67,79 milliards de $ taiwanais, soit 1,74 milliard d’euros. En six mois, HTC a donc vu son chiffre d’affaires perdre la moitié de sa valeur.

Le reste de ses résultats suivent cette mauvaise pente. Sa marge brute est ainsi passée de 29,25 % il y a un an à 25,03 % ce trimestre, signant une chute de trois points en six mois. Quant à sa marge opérationnelle, elle a elle aussi été divisée par deux en deux trimestres, passant de 14,86 % à 7,53 %.

Résultat, son bénéfice opérationnel n’a pas été divisé par deux mais par quatre en l’espace de six mois, soit de 20,18 Mds de NT$ à 5,10 Mds de NT$. Dans notre monnaie, cela signifie que ce bénéfice est passé de 518 millions d’euros à 131 millions entre le troisième trimestre 2011 et le premier trimestre 2012.

Pour HTC, rien ne va plus. L’iPhone 4S d’Apple et les smartphones de Samsung ont totalement phagocyté le marché, ne laissant que des miettes à la concurrence, ceci sans compter le succès des Chinois ZTE et Huawei.

Peter Chou, le président de HTC, a déjà annoncé la couleur : ces deux trimestres médiocres pousseront la société à revoir son organisation. Des changements importants sont donc à prévoir du côté de HTC, sachant que la société compte redoubler d’efforts dans les secteurs de l’innovation et du marketing. Combler son déficit d’image et lancer des produits plus proches des attentes des consommateurs semble donc être la nouvelle politique de la société.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 26/04/2012 à 00:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;