Les Japonais abandonnent leurs « feature phones » pour les smartphones

Et le top 5 des vendeurs vaut le détour 73
Très en avance sur les usages sur mobile et habitués à envoyer des emails via leur téléphone depuis de très longues années, les Japonais ont longtemps évité les smartphones. Les « feature phones », sorte de super mobile à mi-chemin entre le téléphone classique et le smartphone, étaient en effet suffisants pour la plupart des usages des Japonais, tout en offrant une autonomie et un coût bien plus intéressants que les smartphones. Mais selon comScore, les smartphones ont enfin dépassé les feature phones.

Japon telephones février 2012

D’après l’institut, le passage de témoin a eu lieu lors du trimestre courant entre décembre 2011 et février 2012. Désormais, plus de 19,3 millions de personnes détiennent un smartphones, soit une très forte augmentation de 28 % en trois mois. Google Android écrase le secteur avec 61,4 % du marché, loin devant iOS d’Apple (34,2 %), Microsoft Windows Phone ramassant les miettes (3,9 %).

Plus intéressant encore, le top 5 des vendeurs de mobiles au Japon, tous types de téléphones confondus, est sans comparaison avec aucun autre pays du globe. Alors que Samsung, Nokia, LG ou encore Motorola sont régulièrement présents parmi les plus gros vendeurs de téléphones, de l’Europe à l’Amérique en passant par l’Afrique, le Moyen-Orient, la Corée du Sud et même la Chine, les Nippons se distinguent comme aucun autre peuple au monde.

Les Japonais Sharp, Panasonic, Fujitsu, Nec et Sony occupent ainsi à eux cinq les deux tiers du marché. Sharp, connu dans nos contrées pour ses télévisions, capte même près d’un quart du marché à lui seul, malgré une légère diminution sur le dernier trimestre. Selon comScore, Apple figurerait en 8ème position avec 6,5 % du marché, en hausse de 1,6 point en trois mois. Il s’agit de la plus forte progression parmi les constructeurs.

Japon telephones février 2012

Enfin, du côté des usages, sur 101,7 millions de téléphones présents dans le pays, 57,6 millions (56,7 %) servent à envoyer des emails, et un nombre à peine inférieur télécharge des applications et surfe sur le web. Du fait du succès historiques des emails, l’envoi de SMS ne concerne que 45,4 % des Japonais. Quant aux réseaux sociaux, seuls 19,5 % des Nippons s’adonnent à cette activité, tandis que 18,8 % regardent la TV ou des vidéos sur leur mobile.
Publiée le 25/04/2012 à 08:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité