AMD annonce de lourdes pertes, l'accord avec GlobalFoundries en cause

La fin de l'accord pour être exact 8
AMD est l’une des dernières sociétés high-tech importantes à diffuser le bilan de son premier trimestre 2012, et à l’instar de Yahoo!, Intel ou encore Microsoft, la stabilité du chiffre d’affaires est à l’honneur. Ce dernier affiche en effet une très légère baisse de 2 %. La chanson est néanmoins différente du côté du résultat : de forts bénéfices début 2011, AMD dévoile une perte importante en 2012. Il faut néanmoins nuancer ces résultats.

AMD Bulldozer FX

GlobalFoundries, bon pour AMD en 2011...

L’écart entre les premiers trimestres 2011 et 2012 est assez impressionnant. D’un bénéfice net de 510 millions de $ l’an passé, le créateur de l’Athlon dévoile désormais une perte nette de 590 millions de $. Une différence qui mérite quelques explications.

Tout d’abord, son bénéfice de l’an passé était faussé par des gains de 492 millions de $ liés à des placements dans GlobalFoundries, fondeur de semiconducteurs créé par la division d’AMD en 2009. Hors GlobalFoundries, le bénéfice net de la firme n’était donc que d’une poignée de millions de $.

... un peu moins en 2012

Pour 2012, les raisons sont plus ou moins similaires, mais à la conclusion opposée. AMD rappelle en effet avoir payé 703 millions de charges liées à GlobalFoundries et à la fin de son accord d’exclusivité avec AMD. Totalement indépendant depuis mars dernier, GlobalFoundries était l’unique fournisseur de certaines puces pour AMD.

Ce dernier a cependant lié un contrat avec TSMC il y a peu, du fait des problèmes de production de GF. Un contrat qui a mis fin à l’accord d’exclusivité entre les deux sociétés, forçant AMD à chèrement rétribuer son partenaire. Et d’autres paiements importants devraient avoir lieu lors des prochains trimestres.

Des résultats pas si catastrophiques

Au final, si l’on met de côté l’épisode GlobalFoundries et le rachat de SeaMicro, AMD affiche des résultats positifs. En « Non-GAAP », AMD annonce même un bénéfice net de 92 millions de $, contre 56 millions de $ l’an passé.

Dans les détails, AMD annonce un chiffre d’affaires d’1,585 milliard de $, dont 1,203 milliard lié aux CPU et aux puces pour cartes mères (nombre stable), et 382 millions pour la division graphique (ex-ATI), en baisse de 7,5 % pour cette dernière.
Publiée le 21/04/2012 à 06:00 - Source : AMD
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité