Cloud : Greenpeace s'en prend à Microsoft et Amazon avec une banderole

Le charbon, énergie du futur 31
Il y a quelques jours, l’organisation Greenpeace a publié un rapport sur la consommation énergétique des data centers impliqués dans les offres Cloud. Certaines sociétés comme Yahoo! s’en sortaient particulièrement bien, tandis que d’autres telles qu’Apple, Microsoft et Amazon étaient « vertement » pointées du doigt. Après un premier combat contre Apple, Greenpeace a voulu faire passer le passage plus efficacement contre les deux autres.

greenpeace

Deux hommes de l’ONG ont décidé de faire une opération coup de poing. Ils ont grimpé sur une tour en construction d’Amazon pour y déplier une immense banderole. L’emplacement était stratégique car le message était directement visible depuis les locaux voisins de Microsoft puisque l’action se déroule à Seattle. Le journal Seattle PI indique d’ailleurs que la police a demandé aux deux hommes de partir.

Le message en question est simple : « How clean is your cloud ? », littéralement : « À quel point votre cloud est-il propre ? ». Greenpeace fait directement référence à la consommation d’énergie des data centers. Dans les cas de Microsoft et Apple, elle provient en bonne partie des centrales à charbon, particulièrement polluantes.

greenpeace 

Sur son blog officiel, Greenpeace s’explique : « Amazon et Microsoft ont plusieurs des ingénieurs les plus brillants et innovants du marché. Ils ont le potentiel d’alimenter leur cloud avec des énergies vertes et renouvelables, mais finissent derrière des concurrents comme Google, Facebook et Yahoo! dans la course à la construction d’un cloud vraiment propre ». Un sujet qui préoccupe d’autant plus l’organisation que la quantité de données qui sera gérée d’ici 2020 est estimée à 50 fois l’actuelle.

Pour finir, Greenpeace demande des efforts sur quatre points :
  • La transparence sur les sources d’énergie et le partage des connaissances sur les solutions innovantes en matière d’alimentation
  • Construire les centres de données dans les zones où des énergies renouvelables peuvent plus facilement être obtenues
  • Investir ou acheter directement des énergies renouvelables
  • Demander aux gouvernements et fournisseurs d’énergie qu’ils augmentent la proportion d’énergies renouvelables dans les réseaux
Publiée le 20/04/2012 à 17:46 - Source : Greenpeace
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité